Yutu-2 découvre de mystérieux minéraux sur la face cachée de la Lune
Science

Yutu-2 découvre de mystérieux minéraux sur la face cachée de la Lune

De quoi remettre en question ce que nous savions de la formation de notre satellite naturel.

Alors que l’atterrisseur lunaire chinois, Chang’e-4, découvrait la face cachée de la Lune au début de cette année 2019, de nouvelles découvertes pourraient bien remettre en question ce que nous savons sur la formation de ce satellite. En effet, le petit rover Yutu-2 aurait détecté de nouveaux minéraux qui pourraient faire partie du manteau lunaire. En janvier dernier, la Chine fût la première nation à faire atterrir indemne un engin spatial sur la face non visible de la Lune.

À nouveau, voici la confirmation que le flot d’informations en provenance de l’espace est très dense ces derniers temps. Preuve d’un regain pour la conquête spatiale. La sonde européenne Mars Express nous faisait récemment parvenir une magnifique photo d’un lac gelé martien. Il y a quelques semaines, la NASA annonçait vouloir envoyer à nouveau des humains sur la Lune en 2024 et découvrir la planète Mars dès 2033. De plus, avec l’atterrissage récent de la sonde Insight sur Mars, ce flot n’est pas prêt de se tarir.

L’atterrissage de Chang’e-4 était prévu pour s’effectuer dans le cratère Von Kármán, sur la surface cachée de la Lune. Les scientifiques sont persuadés qu’il s’agit de l’endroit le plus propice pour trouver de nouveaux minéraux lunaires. Le cratère serait situé sur un ancien océan de magma. C’est justement en explorant cette partie, que Yutu-2, aurait trouvé deux nouveaux minéraux : l’olivine qui cristallise dans le système orthorhombique et le pyroxène, à faible teneur en calcium.

Les chercheurs en sont convaincus : la croûte lunaire et les différentes couches situées dans les profondeurs ont des structures distinctes les unes des autres. Il semblerait qu’un ancien océan magmatique se soit refroidi et ait solidifié certaines couches du manteau lunaire. Voilà ce qui pourrait être la cause des différences entre les couches du manteau lunaire.

Les seules informations que nous possédons actuellement à propos de la composition de la Lune proviennent d’échantillons récoltés par les différentes missions Apollo, de l’autre côté du satellite. Si Yutu-2 parvenait à aller au bout de sa mission, ces nouveaux fragments seraient les premiers provenant directement du manteau lunaire.

Send this to a friend