En 2016, les russes auraient accédé à des bases de données électorales
CybersécuritéTechnologie

En 2016, les russes auraient accédé à des bases de données électorales

Selon le gouverneur de Floride.

Trois ans après, les élections qui ont vu Donald Trump devenir président des États-Unis font encore parler. Alors que le rapport Mueller a lavé le président américain de tous les soupçons de collaboration avec les russes qui pesaient sur lui il y’a peu, il recensait que ces derniers auraient eu accès au réseau d’au moins un comté de Floride. Aujourd’hui, nous apprenons par le gouverneur de cet État américain, Ron DeSantis, que les russes auraient finalement accédé à des bases électorales de deux comtés avant les élections, sans pour autant en compromettre les données.

La Russie semble avoir des yeux partout. Le gouverneur de Floride et plusieurs autres officiels de cet État ont appris la semaine dernière, de la bouche du FBI, que les russes avaient accédé à des bases de données électorales de deux des 67 comtés qui composent la Floride avant les élections américaines. Le gouverneur de Floride a partagé ces informations, mais n’a pas pu spécifier quels comtés ont été touchés, un accord de non-divulgation lui interdisant. Rick Scott, le gouverneur à cette époque, devrait l’apprendre aujourd’hui, puis ce sera au tour du Congrès américain de se faire communiquer l’information dès demain.

Désormais, des enquêteurs essayent « de découvrir ce que l’État savait à l’époque » aurait déclaré M. de Santis, si l’on en croit Engadget et l’Associated Press. Concernant la méthode que les russes ont utilisée pour accéder aux bases de données, le phishing semble être la piste principale à l’heure actuelle. C’est cette méthode qui avait permis à des pirates d’accéder aux courriels du président de la campagne électorale d’Hilary Clinton.

Send this to a friend