Le Royaume-Uni proposera officiellement de la 5G à partir du 3 juillet prochain
Technologie

Le Royaume-Uni proposera officiellement de la 5G à partir du 3 juillet prochain

Vodafone promet de couvrir sept villes dès cet été et dix-neuf d'ici la fin de l'année.

C’est Vodafone, l’un des quatre grands opérateurs de télécommunications anglais, qui officialisera l’arrivée de cette nouvelle technologie dans le pays. En effet, l’opérateur a indiqué que la 5G serait disponible au sein du Royaume-Uni à partir du 3 juillet prochain.

Pour être totalement précis, Vodafone prévoit de déployer son réseau 5G dans sept villes : Birmingham, Bristol, Cardiff, Glasgow, Manchester, Liverpool et Londres. Avant la fin de l’année 2019, l’opérateur prévoit de couvrir douze autres villes avec de la 5G. Avec 19 grandes villes couvertes, le Royaume-Uni ferait office de précurseur en la matière. Pas de surprise au niveau des prix. Vodafone précise que le déploiement de la 5G n’impactera pas nos forfaits. Les tarifs seront, a priori, les mêmes que ceux pratiqués avec la 4G.

Au Royaume-Uni, les quatre opérateurs principaux se livrent une guerre sans merci pour arriver en tête de la course au déploiement de la 5G. Pour pouvoir utiliser cette nouvelle technologie, vous devrez avoir un téléphone compatible. Parmi les prétendants, nous retrouvons Xiaomi avec son Mi Mix 3 5G, Huawei, évidement, avec la sortie prochaine du Mate 20 X (5G) et le tout nouveau Samsung S10 5G.

Au début du mois d’avril dernier, c’est Verizon qui fût le premier à déployer son réseau de 5G, aux États-Unis, dans deux villes. Les utilisateurs peuvent profiter d’une vitesse moyenne de téléchargement de 450 Mb/s, et pouvant atteindre des pointes à 1 Gb/s. Les habitants de Chicago et de Minneapolis sont cependant encore loin de pouvoir pleinement profiter de ce nouveau débit. Le réseau couvre seulement quelques parties des deux villes.

En plus de nous être utile sur nos smartphones, la 5G pourrait aussi faire avancer les technologies liées au transport de demain. C’est en tout cas ce que pense Dimitri Dolgov, CTO de Waymo, qui expliquait récemment qu’il était persuadé que l’arrivée de la 5G pouvait être un catalyseur pour les flottes de voitures autonomes.

Send this to a friend