Alfa-X : le train japonais à grande vitesse le plus rapide du monde
Transports

Alfa-X : le train japonais à grande vitesse le plus rapide du monde

La compagnie ferroviaire japonaise dévoile Alfa-X, son nouveau Shinkansen qui devrait être le plus rapide du monde

Le Japon, qui dispose déjà d’un système ferroviaire exemplaire, a présenté son nouveau Shinkansen (TGV japonais), nommé Alfa-X. Ce train devrait être le plus rapide au monde. Il devrait relier Tokyo à Negoya puis, à terme, Osaka.

En apparence, l’Alfa-X ressemble au N700S, un train de la JR East (la compagnie ferroviaire japonaise) qui devrait être mis en service en 2020, pile à temps pour les Jeux Olympiques. Contrairement à ce dernier qui roulera à la même vitesse que les autres trains du pays, l’Alfa-X devrait parcourir le Japon à une vitesse de 360 km/h, pouvant atteindre une vitesse maximale de 400 km/h. Cette même vitesse serait destinée aux transports de marchandises, faisant de lui le train commercial le plus rapide du monde.

Selon Bloomberg, JR East commencerait à tester l’Alfa-X sans passagers sur ses chemins de fer. Le train de dix voitures effectuera le voyage « de nuit entre les villes d’Aomori et de Seindai » pendant les trois prochaines années dans le cadre d’une phase de test. La JR East espère pouvoir utiliser l’Alfa-X à des fins commerciales d’ici 2030. Japan News indique que la ligne pourrait éventuellement être étendue à Sapporo.

Il faut savoir que les Shinkansen, qui ont fait leurs débuts la même année que les Jeux Olympiques en 1964 sont devenus un symbole de l’importance accordée par le pays à l’efficacité et à la fiabilité. Il y a rarement des retards sur l’ensemble du trafic ferroviaire, et ce, même si les trains quittent la gare de Tokyo toutes les quelques minutes pour d’autres destinations de l’archipel. A terme, l’Alfa-X devrait couvrir de longues distances en un temps record, tel que Tokyo-Nagoya en 1h10.

L’Hyperloop pourrait éventuellement être un autre moyen de transport à grande vitesse, bien supérieur à l’Alfa-X si l’on en croit les dires. Depuis qu’Elon Musk a lancé l’idée en 2013, bon nombre de startups s’attellent à créer ce dernier. Pour l’instant, seul Virgin Hyperloop One semble être le plus proche du but, avec une vitesse de 386 km/h en moins de 300 mètres. Une vitesse déjà fulgurante, mais qui ne dépasse pas les 965 km/h espérés.

Ryan Kelly, responsable marketing et de la communication de Virgin Hyperloop One, a déclaré à Ars que « nous ne doutons pas que nous pourrons au moins doubler ce chiffre en exploitation commerciale ».

En attendant, le transport le plus rapide sera sans aucun doute l’Alfa-X, bien que l’Hyperloop ne soit pas loin, étant donné que des tests devraient débuter cette année. Bloomberg indique que le train disposera de « freins à air sur le toit et pourra utiliser des plaques magnétiques près des rails pour ralentir, en plus des freins traditionnels ». JR East indique que le train se doté d’amortisseurs empêchant le balancement, en particulier lors d’un tremblement de terre, en plus d’un nez long de 22 mètres, pour résister à la vitesse du vent.

Send this to a friend