Voilà une nouvelle qui devrait faire la joie de certains utilisateurs de Chrome… et faire grincer des dents certains annonceurs. Selon le Wall Street Journal, Google serait sur le point de lancer une fonctionnalité type « tableau de bord » qui permettra de mieux suivre le degré de suivi des cookies sur nos différentes recherches. En fonction de ça, il sera possible de limiter les cookies si l’on n’est pas satisfait de ce que l’on constate. Une réaction surprenante pour le géant américain, car il vit essentiellement de la publicité sur ses différents moteurs de recherche.

Or, en donnant aux utilisateurs les moyens de contrôler davantage le suivi des cookies, il limiterait l’efficacité des annonceurs, car ils auraient moins de moyens pour réaliser un ciblage précis, les cookies leur permettant de cerner avec précision nos intérêts. Ceci dit, Google Chrome n’est pas le premier moteur de recherche à limiter le tracking des cookies. Firefox a par exemple mis en place un blocage des cookies avec Firefox 63, et de nombreuses options pour les contrôler avec sa 65ème version.

Quoi qu’il en soit, au total, Google aurait passé 6 ans à mettre au point son outil de contrôle du suivi des cookies. Le géant américain aurait aussi fait attention à s’entretenir avec les publicitaires pour évaluer les conséquences de ce changement majeur chez Chrome. On peut dès lors supposer que son nouvel outil ne devrait pas non plus avoir des conséquences catastrophiques sur le ROI des annonceurs. Néanmoins, le changement apporté sur Google Chrome devrait forcer plusieurs spécialistes du marketing digital à revoir en partie leurs pratiques, les cookies étant encore fortement utilisés dans leurs stratégies.

Google pourrait tout de même perdre une part de ses revenus publicitaires, mais alors que les particuliers sont de plus en plus attentifs à la protection de leurs données personnelles sur le net, le gain de confiance qu'il gagnerait en vaut largement la peine.