Un robot cathartique a été imaginé pour passer sa colère dessus
Technologie

Un robot cathartique a été imaginé pour passer sa colère dessus

Des chercheurs ont imaginé des objets pour que les humains puissent exprimer leurs sentiments négatifs.

Le plus souvent, les nouvelles technologies nous permettent d’exprimer des sentiments positifs. Que se passe-t-il si vous souhaitez exprimer une colère 2.0 ? Des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon ont créé des objets cathartiques. Autrement dit, des robots sur lesquels vous pouvez passer vos nerfs. Loufoque, mais parfaitement en accord avec notre époque.

Alors que généralement, les robots sont plutôt imaginés pour réussir des prouesses, comme Handle de Boston Dynamics, une équipe de recherche, dirigée par Michael Luria, a présenté un rapport sur les robots cathartiques à la conférence CHI 2019. Un évènement qui se tenait, il y a quelques jours, à Glasgow, consacré à l’étude des sentiments humains en lien avec les nouvelles technologies.

Les chercheurs ont présenté plusieurs objets répondant à ces besoins d’expression. Le premier ressemble à un oreiller noir. Il a été imaginé pour être poignardé violemment et réagir en fonction de la puissance des coups. Oui, vous avez bien lu. Un autre robot qui ressemble à un polichinelle, se met à exploser de rire lorsque vous commencez à le frapper au sol. Pour les chercheurs : « nos robots sont faits pour prendre une bonne raclée ». On se demande quand même comment on a pu en arriver là. Vous comprendrez mieux l’idée avec cette vidéo :

Alors la question qui nous vient est la suivante : vaut-il mieux ruminer ou exprimer sa colère ? De nombreux psychologues ont déjà travaillé sur la question. Les résultats scientifiques démontrant que le fait d’exprimer sa colère peut être positif, sont faibles.

Pour les créateurs de ce robot, le constat fut assez simple : si nous n’avons pas d’autre choix que d’être en colère, triste ou malheureux, pourquoi ne pas libérer ces sentiments sur des objets plutôt que sur des humains ? Si l’expression de ces sentiments permet de les évacuer, pourquoi pas. En revanche, si avec l’habitude, le fait de mettre une raclée à un robot les banalise, cela devient plus problématique.

Send this to a friend