Presque un an après avoir racheté la société Bonsai, Microsoft présente enfin une concrétisation de cette acquisition aux développeurs. Basé sur les technologies élaborées par Bonsai, et couplées à Azure, le cloud de Microsoft, voilà que les professionnels vont pouvoir utiliser un service des plus utiles. Cette plateforme va leur permettre d’entrainer leurs modèles autonomes avant de pouvoir les lancer dans le monde réel.

« Les machines sont passées d'un mode entièrement manuel à une fonction automatisée fixe pour devenir intelligentes et capables de faire face à des situations du monde réel elles-mêmes. Nous voulons aider à accélérer ce processus, sans que nos clients aient besoin d'une armée d'experts en IA, » a expliqué Gurdeep Pall, le VP de Microsoft Business AI.

Cette plateforme propose dans un lot de solutions de machine learning et de machine teaching, de même qu’un outil de simulation baptisé AirSim. Viennent également s’ajouter à cela des technologies pour l’internet des objets, ainsi que Robot Operating System (ROS).

Avant de présenter au grand public cette innovation, Microsoft a travaillé en collaboration avec Toyota Material Handling pour imaginer un chariot élévateur autonome. La société a également a travaillé avec Sarcos sur un robot d’inspection, équipé de caméra, et qui permet à son utilisateur d’observer des endroits difficilement accessibles ou dangereux.

Écrans présentés lors de la simulation du chariot de Toyota avec les outils de Microsoft.

Écrans présentés lors de la simulation du chariot de Toyota avec les outils de Microsoft.

Cette plateforme permet à des concepteurs d’instruire le système de leurs robots à des tâches comme contourner un obstacle, ou monter un escalier. Ainsi, ils peuvent se concentrer sur d’autres missions plus chornophages. Reste à voir si les outils de simulations pour robots autonomes pourront eux-mêmes être rendus autonomes.