Spotify Stations débarque sous iOS en commençant par l'Australie
Technologie

Spotify Stations débarque sous iOS en commençant par l’Australie

Déjà lancé sous Android en Australie, Stations sera désormais disponible pour les utilisateurs d'iPhone.

Spotify annonce le lancement de son application Stations sous iOS, mais uniquement en Australie dans un premier temps. Cette annonce arrive près d’un an et demi après le déploiement de cette application sous Android, déjà en Australie.

Cette plateforme différente de Spotify propose aux utilisateurs de profiter facilement et rapidement des playlists concoctées par Spotify. L’interface minimaliste proposée par Stations affiche les playlists avec une typographie surdimensionnée. Il suffit de scroller vers le haut ou le bas pour sélectionner la liste de lecture qui correspond, au lieu de passer par la barre de recherche ou encore la commande vocale. Dès lors qu’un utilisateur ouvre l’application Stations, la musique se lance automatiquement. Pour certains, cette fonctionnalité est complètement plagiée sur Pandora, un concurrent de l’entreprise suédoise.

Stations est en grande partie conçue pour les utilisateurs qui souhaitent retrouver une expérience radiophonique, sans devoir saisir un titre ou un artiste en particulier. Pour les utilisateurs gratuits, comme sur Spotify, ils auront droit à de la publicité et ne pourront pas changer la musique en court. Concernant l’abonnement Premium, il propose une expérience sans publicités et une navigation infinie entre les morceaux.
L’application propose aujourd’hui des listes de lectures par genre, décennie, ambiance, et plus encore comme on en trouve sur Spotify. Stations propose aussi de sélectionner les artistes préférés pour créer des playlists plus personnalisées. Cette option rappelle grandement la personnalisation proposée par YouTube Music.

Alors que Spotify reproche à Apple de se servir de sa position pour pénaliser l’application Spotify sous iOS pour préserver Apple Music, le géant suédois ne semble pas très rancunier au vu de cette annonce. Dernièrement nous apprenions que la Commission européenne allait mener une enquête pour départager les deux parties, et savoir si les accusations menées par Spotify sont justifiées.

Send this to a friend