L'Europe va enquêter sur Apple après la plainte de Spotify
Divertissement

L’Europe va enquêter sur Apple après la plainte de Spotify

Le mois dernier, Spotify reprochait à Apple de pénaliser son application pour privilégier Apple Music, ce conflit se conclut par une enquête de la Commission européenne.

La Commission européenne s’apprêterait à lancer une enquête suite aux accusations portées par Spotify envers Apple. En mars, l’entreprise suédoise accusait la firme de Cupertino d’un abus de pouvoir dans l’App Store, afin de favoriser Apple Music plutôt que Spotify. Daniel Ek, CEO de Spotify, a même annoncé le lancement de Time to Play Fair, un site web spécialement dédié à l’explication de sa position vis-à-vis d’Apple.

Ce que le géant suédois n’apprécie pas, c’est notamment la commission de 30% prélevée par Apple sur tout abonnement effectué depuis l’application iOS. Cette commission a également poussé Netflix a retirer tout abonnement de son application, forçant ses futurs utilisateurs à se rendre sur son site. Si Spotify râle, c’est parce qu’il est très difficile pour un service de ce type de gagner de l’argent. Malgré ses 100 millions d’utilisateurs payants, la plateforme de streaming audio a perdu, lors du dernier trimestre, près de 142 millions d’euros. Toutefois, Apple a tenu à répondre à ces accusations en précisant que sans l’App Store, Spotify ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. D’après l’entreprise à la pomme, Daniel Ek en demande beaucoup trop, il aimerait détenir la distribution et le système de paiements, ainsi que la totalité des revenus générés par l’App Store.

Concernant la Commission européenne, elle a longuement épluché la plainte, en se renseignant notamment sur les concurrents, dont le français Deezer, avant d’annoncer son accord pour lancer officiellement une enquête. Pour le moment, cela ne signifie pas spécialement qu’une amende sera demandée à Apple. Il faut que Bruxelles donne son verdict final avant de se prononcer, et il se pourrait que cela puisse prendre des mois, voire des années.

Send this to a friend