Ce n’est un secret pour personne, de la même manière qu’Uber a bouleversé l’économie des taxis traditionnels, Airbnb a mis un grand coup à l’hôtellerie. Toutefois, les groupes hôteliers ont plus de moyens pour lutter. Selon le Wall Street Journal, les hôtels Marriott International, comprenant Ritz-Carlton, Sheraton et Méridien, envisagent se lancer à leur tour dans la location courte durée entre particuliers, en ligne. Nous devrions en savoir un peu plus dans les semaines à venir, puisque le groupe hôtelier teste actuellement ce projet dans quelques villes européennes.

Marriott Homes and Villas, c’est le nom du programme, compterait de base près de 2000 logements, et serait cogéré avec quelques entreprises spécialisées en gestion d’immeubles. Le service devrait proposer de courtes locations au sein d’appartements urbains, des villas sur la plage, ou encore des chalets en pleine montagne. D’après Business Insider US, Marriott n’en est pas à son coup d’essai. En partenariat avec Hostmaker, le groupe avait tenté en 2018 un service similaire dans quelques grandes villes européennes. Le Wall Street Journal écrit « Marriott s’est rendu compte que les clients séjournaient en moyenne deux fois plus longtemps [dans une maison ou un appartement] que dans un hôtel et que les locations plaisaient à ceux qui voulaient plus d’espace, une cuisine et la possibilité de faire des lessives ».

Suite à cette annonce, Airbnb n’a pas pu s’empêcher de commenter : « l’imitation est la forme la plus sincère de la flatterie », écrit l’entreprise de San Francisco. Paradoxalement, Airbnb réfléchirait de son côté à lancer une offre se rapprochant de l’hôtellerie. Cette offre concernerait principalement les potentiels clients en déplacements professionnels. Airbnb a justement investi dans la startup Lyric, spécialisée dans les voyages d’entreprise.