Easiware a récemment annoncé le rachat de l’entreprise Dictanova. La startup est reconnue pour ses compétences en intelligence artificielle et en traitement des données. L’objectif est de mettre ces technologies aux services des clients de la plateforme de relation client.

De l’IA pour la relation client

« Selon nous, si les nouvelles technologies (IA, Machine/Deep Learning) sont incontournables à l’ère du Big Data, nous pensons surtout que le service client du futur sera plus humain ou ne sera pas, » a déclaré Brendan Natral, Directeur général et co-fondateur d’easiware. Cette acquisition est donc de bonne augure pour les 400 marques clientes du service. Parmi elles on retrouve Meetic, Fnac Darty, Ouigo SNCF, ou encore ETAM.

Depuis 2011, Dictanova travaille sur des technologies basées sur l’analysé sémantique. Cela permet aux marques d’analyser les sujets de conversations de leurs clients, ainsi que leur satisfaction sur le sujet. La société a d’ailleurs levé 1,2 millions d’euros en 2015 pour doubler sa croissance année après année. Avec le rachat par easiware, c’est une équipe de 10 personnes qui va intégrer la nouvelle maison-mère. L’objectif est de « permettre aux marques d’extraire automatiquement et d’exploiter simplement des données clients contextualisées, » précisé le communiqué.

Pour les clients d’easiware, les projets sont d’ores et déjà annoncés :

  • Offrir une connaissance clients haute définition par l’analyse de la voix des clients ;
  • Automatiser la qualification des demandes entrantes à l’aide d’analyses prédictives pour aider les agents à gagner en performance et en confort ;
  • Proposer une expérience client sans couture avec un service réactif et 24/7 grâce à un selfcare intelligent.

À une époque où l’intelligence artificielle peut transformer des secteurs et des entreprises, il ne fait aucun doute que l’association de Dictanova et easiware saura apporter de valeur à la plateforme. La société annonce d’ailleurs que l’intégration des équipes et des technologies a déjà commencée. Cela devrait même se matérialiser dans la création d’une nouvelle offre dès juin 2019. Le rendez-vous est pris.