YouTube labellisera bientôt les vidéos pour contrer la désinformation
Technologie

YouTube labellisera bientôt les vidéos pour contrer la désinformation

Le géant de la vidéo va mettre en place un label de transparence

À l’approche des élections européennes, Google s’est doté de tout un panel d’outils pour lutter contre la désinformation. Parmi eux, un label de transparence pour aider les électeurs à mieux comprendre l’origine des vidéos qu’ils regardent. Il sera appliqué à des chaînes YouTube médiatiques bénéficiant d’un financement public ou gouvernemental.

YouTube se dote d’un label de transparence

Très bientôt, il sera beaucoup plus simple d’en savoir plus sur le financement des contenus sur YouTube en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Pologne. Le géant de la vidéo va sortir un label de transparence. Ce label sera attribué aux chaînes YouTube des médias bénéficiant d’un financement public ou gouvernemental, ce qui distinguera singulièrement leurs vidéos. Google a déclaré que cette mesure était destinée à « fournir aux utilisateurs plus d’informations pour les aider à mieux comprendre les sources de contenus d’actualité qu’ils choisissent de regarder sur YouTube ».

Google Actualités va rassembler les articles de qualité sur les élections européennes

YouTube n’est pas le seul organe de Google à changer pour lutter contre la désinformation. Le géant américain va doter Google Actualités d’une rubrique spéciale « élections européennes 2019 » qui rassemblera « du contenu journalistique de qualité » sur le sujet. Disponible dans tous les pays européens où Google Actualités est présent, elle permettra de suivre des informations relatives à son propre pays mais aussi aux autres puissances d’Europe.

Google met en place une rubrique spéciale sur Google Actualités en vue des élections européennes
La rubrique spéciale de Google Actualités @Google

Google prévoit aussi de partager aux grands publics les questions et les personnalités les plus recherchées dans le cadre des élections européennes grâce à Google Trends. Une page a d’ailleurs été spécialement créée pour suivre les tendances des élections européennes en France.

Des nouveaux outils pour faciliter la vérification des faits

Google a fait en sorte que les journalistes puissent mettre en avant les vérifications qu’ils ont effectuées sur leurs articles de fact-checking via l’ajout de tags avec l’outil Fact Check Markup. Cela permet d’identifier facilement les articles faisant un vrai travail de vérification des faits et pouvant donc être propagés sur Internet. Google a aussi introduit l’outil « Fact Check Explorer » visant à aider les journalistes à trouver facilement des articles pour s’assurer de la fiabilité des informations qu’ils partagent.

Concernant la vérification des faits, Google a également annoncé qu’il soutenait des organisations formant les journalistes par centaines à la confirmation des informations. Il a aussi déclaré être partenaire du réseau international de vérification des faits pour le lancement de FactCheckEU, un outil permettant de vérifier la fiabilité des informations fruit du travail de 19 organisations européennes spécialistes dans ce domaine.

Les géants du numérique s’agitent énormément à l’approche des élections européennes. Facebook a par exemple annoncé la création d’une « war room » pour lutter contre la propagation des fake news durant les élections européennes.

Send this to a friend