Amazon se lance officiellement dans le streaming musical gratuit
Divertissementobjets connectés

Amazon se lance officiellement dans le streaming musical gratuit

Quelques heures après l'annonce de Google, Amazon propose à son tour l’accès gratuit à son service de streaming musical pour tous ses utilisateurs Alexa.

La semaine dernière nous évoquions déjà l’éventualité qu’Amazon puisse proposer un accès gratuit à son service Amazon Music, entièrement financé par la publicité. Aujourd’hui, le géant du e-commerce vient justement d’annoncer que les propriétaires de devices Alexa peuvent avoir accès aux meilleures playlists d’Amazon Music, sans frais supplémentaires et sans nécessité d’être abonné à Amazon Prime. Hier, on apprenait que Google et Amazon avait décidé de mettre fin à leurs conflits, toutefois, la firme de Mountain View ne souhaite pas perdre du terrain et annonce en même temps l’accès gratuit à YouTube Music depuis ses Google Home.

Pour ce faire, les auditeurs n’auront qu’à demander à Alexa de jouer une musique, et sans abonnement d’aucune sorte, l’assistant vocal s’exécutera et lancera la chanson. Évidemment, comme annoncée précédemment, cette formule gratuite aura un échantillon limité à 2 millions de titres, similaire à ce que propose Amazon à ses abonnés gratuits Amazon Prime. Contrairement aux offres payantes qui proposent près de 50 millions de chansons.

Cette offre illustre totalement la volonté d’Amazon de vouloir tirer parti de ses équipements Alexa. La publicité placée dans cet accès gratuit, devrait rapporter des sommes colossales à la firme de Seattle. De plus, une récente étude de Consumer Intelligence Research Partners révèle que les appareils Echo représentent 70% des enceintes connectées aux États-Unis. Amazon annonçait avoir vendu près de 100 millions d’objets connectés dotés d’Alexa, depuis ses débuts.

Pour le moment, cette fonctionnalité n’est utilisable seulement aux États-Unis, pour nous utilisateurs européens, il faudra encore attendre quelques mois. Amazon n’en dit pas plus sur une potentielle date de lancement, et encore moins si le service s’étendra en dehors des États-Unis.

Send this to a friend