C’est officiel, Twitter a racheté l’application de partage de citations Highly. Confirmée à la fois sur Medium par Andrew Courter, CEO de Highly, et par Twitter auprès du site TechCrunch, cette acquisition marque le début de la fin pour l’application… mais s’avère aussi annonciatrice de nouveautés sur la plateforme de microblogging. En s’achetant les services des employés de Highly (but premier de Twitter dans cette transaction, évoquée au moyen de l’expression “acqui-hire” dans la presse américaine ), le réseau social pourrait notamment donner plus de relief à sa fonctionnalité “conversations”, pour laquelle d’importants remaniements sont prévus depuis le début d’année.

Comme le rappelle Engadget, Highly se décline à la fois en Plug-in installable sur Firefox, Chrome ou encore Safari, et en une application iOS. Cette application permet à ses utilisateurs de partager en deux clics, par mail, sur Slack ou en passant par les plateformes sociales, une citation trouvée en ligne. L’ensemble des citations partagées sont par la suite rassemblées dans une archive accessible à l’utilisateur. Eu égard à son rachat, Highly annonce fermer son application iOS, ainsi que son extension sur Slack. Le groupe prévoit toutefois de conserver en mémoire toutes les citations de ses utilisateurs et semble laisser tranquille (du moins pour l’heure) ses Plug-In pour navigateurs. Les services payant proposés par Highly: Crowd Control et Highly for Teams, sont dorénavant accessibles gratuitement, indique en outre Engadget.

Highly devrait permettre d’enrichir Twitter

Dans un post cité par TechCrunch, l’équipe de Highly vante en ces termes les bienfaits de leur service quant au partage de contenus trouvés sur le web. “Partager des citations plutôt que des gros titres – partager une pensée plutôt qu’un simple lien, aide à engager le genre de conversations qui laisse les participants, comme les observateurs, dans une situation un peu meilleure qu’elle ne l’était au départ“.

En s’appuyant sur les compétences des employés de Highly, Twitter pourrait permettre à ses utilisateurs de généraliser le recours à des citations plutôt que de partager de simples gros titres d’articles, agrémentés de liens. Ces éventuelles retombées pourraient aussi aider la presse en ligne, par exemple, à faire ressortir les éléments marquants de leurs récents articles et ainsi les rendre plus attirants pour les lecteurs. Les échanges entre utilisateurs pourraient enfin gagner en qualité au travers de fonctionnalités favorisant le recours à des citations précises, glanées en ligne ou pourquoi au sein même de tweets.