Facebook travaille sur un assistant vocal de type Alexa pour Oculus
Intelligence ArtificielleTechnologie

Facebook travaille sur un assistant vocal de type Alexa pour Oculus

C’est confirmé, Facebook prépare actuellement son propre assistant vocal, façon Alexa ou Siri, pour l’intégrer aux casques VR Oculus et à l’enceinte connectée Portal

Selon le site CNBC, Facebook développerait son propre assistant vocal pour rivaliser avec Siri, Alexa, ou encore Google Assistant. Le projet qui a débuté en 2018, soit la même année de la sortie du casque VR Oculus Quest sera dirigé par l’équipe en charge des appareils Oculus.

Facebook a récemment confirmé la nouvelle, et révèle que son assistant vocal fonctionnera sur tous les appareils de la gamme Oculus, mais également à l’enceinte connectée Portal, lancée en 2018. Pour le moment, Portal repose sur l’assistant vocal d’Amazon, Alexa. Cependant, en créant son propre assistant, Facebook pourrait changer la donne et prendre son indépendance.

Un porte-parole avait déclaré à Reuters que « nous travaillons au développement des technologies de l’assistant vocal et de l’intelligence artificielle, qui pourraient fonctionner sur toute notre gamme de produits AR/VR, y compris les produits Portal, Oculus et les futurs produits ».

Ajouter un assistant vocal à la réalité virtuelle pourrait s’avérer très utile pour les utilisateurs. Il leur permettra d’interagir au son de leur voix sans avoir à utiliser leurs mains. Les casques de VR et les assistants vocaux étant très populaires, une combinaison des deux pourrait être très appréciée à l’avenir.

Seul bémol, Facebook fait l’objet de nombreux scandales liés à la protection et l’utilisation des données personnelles. D’autant plus que la société avait avoué que des données pouvaient être récoltées via Portal à des fins publicitaires. Parmi ces scandales, Cambridge Analytica qui encore aujourd’hui fait beaucoup de bruit, mais plus récemment, une nouvelle affaire est apparu dévoilant 4 000 pages contenant des informations internes datant de 2011 à 2015. Ces dernières montrent que le réseau social utilisait les données des utilisateurs pour aider « ses amis » et éradiquer ses « ennemis ».

Ce n’est peut-être pas si anodin que Facebook développe son propre assistant vocal, puisque ces derniers sont de véritables aspirateurs à données. Il est fort probable que le réseau social les exploitent à ses fins, comme il le fait actuellement en toute impunité.

Quoi qu’il en soit, le projet n’en est encore qu’à ses débuts, il faudra donc attendre encore quelque temps avant de voir si Facebook arrivera à concurrencer ses rivaux. Ce qui risque d’être long vis-à-vis d’Alexa qui dispose déjà de nombreuses skills, qui ne cessent d’augmenter. D’autant plus qu’Amazon a lancé son programme Alexa Developper Rewards dans certains pays dont la France.

Send this to a friend