Science

SpaceX : les trois propulseurs du Falcon Heavy sont revenus sain et sauf

SpaceX entre dans l'histoire de la conquête spatiale. Elon Musk prouve qu'il est possible de réutiliser les propulseurs.

Cette nuit, le Falcon Heavy de SpaceX a décollé pour placer en orbite un satellite de télécommunications : Arabsat-6A. Une mission plutôt classique. Ce satellite fournira chaînes de télévision, un accès à Internet et à la téléphonie au Moyen-Orient, en Afrique, et en Europe. Le premier décollage a été effectué dans le cadre d’une démonstration, cette fois, le Falcon Heavy a réalisé son premier vol commercial. SpaceX avait aussi comme objectif de récupérer ses trois boosters, et c’est chose faite.

Contrairement au vol d’essai en février 2018, où SpaceX avait récupéré seulement 2 des 3 propulseurs. L’entreprise d’Elon Musk a réussi l’atterrissage des trois propulseurs sans encombre. Les deux morceaux extérieurs ont majestueusement atterri en un seul morceau, tandis que le noyau central s’est posé sur un drone SpaceX en plein milieu de l’océan Atlantique.

Cette triple réception est donc une première pour SpaceX, et entre dans l’histoire de la conquête spatiale. Elon Musk ne cesse de répéter que la réutilisation d’une fusée reste tout ce qu’il y a de plus normal, toutefois l’opération reste un exploit et impressionnant à regarder. Quelques minutes après le décollage, les deux propulseurs extérieurs sont dans un premier temps revenus. Puis, peu de temps après, le noyau central, à son tour s’est posé. L’objectif de la mission qui était de placer en orbite le satellite a été validé près de 35 minutes après le décollage.

Suite à ce succès, de prochaines missions devraient attendre le Falcon Heavy. Pour le moment, aucune date n’est précisée, néanmoins nous connaissons les clients : Inmarsat et Viasat, et l’armée de l’air américaine.

Send this to a friend