Cette toute nouvelle loi, en lien direct avec l’attentat de mars dernier à Christchurch en Nouvelle-Zélande, vise à sanctionner les médias sociaux qui ne supprimeraient pas les contenus violents « rapidement ». ...