Alors qu’Inbox vient de rejoindre le cimetière des services assassinés par Google, Spark compte bien lui piquer sa place. Hier, tout comme Google+, le client mail de Google, Inbox, a fermé ses portes en laissant derrière lui des milliers d’utilisateurs déçus. Après cette annonce, le premier réflexe à bien souvent était de trouver une nouvelle alternative. C’est là que Spark entre en jeu.

Disponible depuis des années sous iOS et macOS, Spark a su conquérir ses utilisateurs grâce à ses nombreuses fonctionnalités, plus utiles les unes que les autres. Déjà, dès son ouverture, l’application vous propose un tri de mails intelligent, dans plusieurs catégories : personnels, newsletters, réseaux sociaux, notifications, déjà lus, et d’autres. L’interface témoigne une certaine fiabilité, et l’utilisateur n’est pas complètement dépaysé des autres services similaires. Comme sur la messagerie Mac ou Gmail, il est possible de paramétrer les swipe latéraux, selon l’action que l’on veut y intégrer.

Spark était jusqu’à présent en avance sur Gmail grâce notamment à la possibilité de programmer l’envoi d’un mail à l’heure que l’on veut. Dernièrement, Gmail a bien entendu intégré cette fonctionnalité, mais Spark reste tout de même pionnier dans le domaine.

Concernant l’utilisation au bureau, Spark propose une fonctionnalité nommée « Team ». Cette option permet d’échanger à propos d’un mail depuis le chat intégré. Comme si Slack était intégré à Gmail, par exemple. Depuis hier, l’application est disponible sur le Play Store. Une chose est sûre, elle saura rapidement vous faire oublier Inbox.

Si toutefois Spark ne vous convient toujours pas, et qu’Inbox vous manque affreusement, une extension Chrome reprend la même interface qu’Inbox pour la messagerie Gmail. De quoi vous combler, très certainement.