Après Facebook, c’est au tour de WhatsApp de prendre des mesures préventives en Inde en période électorale. Pour faire face aux fake news et à la désinformation, WhatsApp vient d’annoncer qu’il mettait en place une ligne d’information dédiée à la vérification de messages, de rumeurs et de potentielles fausses informations. Ce n’est pas la première fois que WhatsApp prend des mesures fortes en Inde, déjà l’année dernière, la plateforme prenait des restrictions particulières dans le pays. Le nombre maximal de messages transférés était de 5 contre 20 dans le reste du monde.

Pour accéder à cette ligne d’information, vous pourrez envoyer vos messages au +919643000888. Des modérateurs de la plateforme vérifieront l’authenticité du message transféré et vous confirmeront que l’information qui y est diffusée est exacte ou non. Une mesure en pleine période d’élections générales dans le pays. Vous le savez certainement : dans la plupart des pays, en 2019, les réseaux sociaux sont utilisés comme outil de propagande numéro 1. WhatsApp a même totalement orienté sa communication pour lutter contre la désinformation avec ce slogan : “share joy, not rumours”.

Le climat est tendu en Inde, les partis politiques mènent de très nombreuses campagnes pour tenter de diffuser leur propagande. Pour limiter leur impact, WhatsApp veut utiliser tous les outils dont elle dispose pour freiner la propagation des fake news. Cinq degrés de réponse seront envoyés aux personnes qui testeront cette ligne d’information. WhatsApp jugera si l’information envoyée est plutôt : vraie / fausse / trompeuse / contestée / actuellement invérifiable.

Soyons optimistes : cette campagne est aussi l’occasion rêvée pour WhatsApp d’étudier comment les fake news se propagent sur sa plateforme. La plateforme de messagerie pourrait ensuite partager ses connaissances avec le Centre International des Journalistes pour aider d’autres organisations et peut-être un jour, d’autres gouvernements à appréhender ce phénomène.