À travers un communiqué de presse, McDonald’s a annoncé mettre la main sur Dynamic Yield Ltd, pour la somme de 300 millions de dollars, d’après des sources proches. L’entreprise israélienne spécialisée dans les recommandations grâce au machine learning, va permettre au géant du fast-food d’améliorer l’expérience utilisateur grâce à une personnalisation plus importante.

McDonald’s mise de plus en plus sur la technologie pour développer ses services. Depuis 2018, elle teste les services de Dynamic Yield dans certains de ses restaurants. Les résultats semblent concluants puissent que McDonald’s met la main sur la firme et développera la technologie sur l’ensemble des points de vente en commençant par le drive avant de l’intégrer aux bornes de commande et même à l’application mobile. L’intelligence artificielle pourrait même également être utilisée en cuisine.

McDonald’s mise sur une personnalisation grâce à plusieurs facteurs

Côté fonctionnement, lorsqu’un client passe commande, il verra apparaître des items suggérés en fonction de la météo, de l’heure, du trafic, des produits populaires, mais également ce qu’il a déjà commandé.
Dans l’idée, on peut s’imaginer se rendre dans un des restaurants en plein été, McDonald’s nous proposera sûrement de compléter notre menu avec une glace ou autres produits de “saison”.
S’il y a une attente importante au drive, des burgers plus simple à préparer peuvent également être proposés. Au fur et à mesure de la commande, le menu changera de manière à proposer aux clients des suggestions auxquelles il n’avait pas pensé. C’est également une opportunité pour la firme d’augmenter ses revenus, qui dit suggestions personnalisées dit plus de produits vendus.

En mettant en place cette “technologie décisionnelle”, la société marche sur les pas d’Amazon et autres leaders qui fonctionnent déjà avec des recommandations personnalisées. L’entreprise va ainsi élargir sa « capacité à renforcer le rôle que joue la technologie et les données dans notre avenir, ainsi que la rapidité avec laquelle nous pourrons mettre en œuvre notre vision consistant à créer des expériences plus personnalisées pour nos clients », comme le rapporte Steve Easterbrook, président et CEO de McDonald’s Corporation.

Cette acquisition n’empêchera pas Dynamic Yield  de rester autonome et d’améliorer ses technologies en travaillant avec de nouveaux clients et ses clients actuels comme IKEA ou Sephora. McDonald’s devrait mettre en place l’intelligence artificielle dans plus de 1 000 restaurants dans les trois prochains mois avant de le déployer à l’ensemble des restaurants, mais également à l’international.