Facebook annonce que la vidéo diffusée en direct de l'attentat de Christchurch a été regardée par moins de 200 personnes
ApplicationRéseaux Sociaux

Facebook annonce que la vidéo diffusée en direct de l’attentat de Christchurch a été regardée par moins de 200 personnes

Le réseau social explique que le premier signalement par un utilisateur de la plateforme a eu lieu 29 minutes après le début de la diffusion du live.

Il y a quelques jours la Nouvelle-Zélande a connu un événement tragique. 50 personnes ont perdu la vie suite à un attentat diffusé en direct sur différentes plateformes par le tueur lui-même. Dans un récent rapport, Facebook annonce que la vidéo diffusée en direct a été regardée par moins de 200 personnes. Avant sa suppression, 17 minutes après le début de la diffusion, la vidéo a été vue 4 000 fois.

Des chiffres qui paraissent faibles notamment suite à l’annonce de Facebook qui a expliqué avoir supprimé 1,5 million de vidéos concernant l’attentat. Quoi qu’il en soit, même si Facebook a supprimé la vidéo peu de temps après le début de la diffusion, les faibles vues n’auront pas empêché la diffusion massive de la vidéo sur les réseaux sociaux.

Les internautes ont regardé la vidéo de l’attentat de Christchurch sans réagir

Le réseau social de Mark Zuckerberg poursuit en expliquant que personne n’a signalé la vidéo au moment de sa diffusion en direct. « Le premier rapport d’utilisateur sur la vidéo d’origine a été envoyé 29 minutes après que le début de la vidéo et 12 minutes après la fin de la diffusion en direct. »
Sur Twitter cependant, un internaute rétorque et explique avoir signalé la vidéo dès qu’il l’a vu apparaître. Problème le rapport ne semble pas avoir été envoyé… Bug chez Facebook ou mauvaise foi du réseau social ?

Facebook ajoute « nous avons désigné les deux fusillades comme des attaques terroristes, ce qui signifie que tout éloge, soutien et représentation des événements enfreint les normes de notre communauté et n’est pas autorisé sur Facebook. » L’entreprise explique également avoir « haché la vidéo d’origine afin que les autres partages visuellement similaires soient détectés et automatiquement supprimés. Certaines variantes comme des captures d’écran étaient plus difficiles à détecter, nous avons donc étendu nos systèmes de détection, y compris l’utilisation de la technologie audio. »

Les critiques envers Facebook fusent depuis la diffusion de la vidéo. Les faits soulignés par le réseau social montre que Facebook a certes permis la diffusion massive de la vidéo, mais les personnes devant leurs écrans et ayant vu passer la vidéo sans réagir sont également responsables. D’autres plateformes comme YouTube, Twitter et Reddit ont été critiquées suite à la diffusion de la vidéo.

Send this to a friend