ApplicationTechnologie

Spotify répond à Apple et l’accuse de « monopole »

Une guerre des mots qui risque de se poursuivre durant plusieurs mois !

Épisode 3 de l’affaire Apple vs Spotify. Le géant du streaming suédois a annoncé il y a quelques jours déposer une plainte auprès de la Commission Européenne contre Apple pour abus de position dominante.
La firme à la pomme s’est dite surprise de certaines accusations et n’a pas hésité à répondre à Spotify, en oubliant cependant de parler des avantages d’Apple Music, service concurrent à Spotify.

Suite à cette réponse, la société dirigée par Daniel Ek a décidé de réagir comme le rapporte Variety. Un représentant de l’entreprise a ainsi déclaré « toutes les entreprises avec un monopole feront croire qu’elles n’ont rien fait de mal et se défendront en disant qu’elles ont à cœur les intérêts des concurrents et des consommateurs. Ainsi, la réponse d’Apple à notre plainte devant la Commission européenne n’est pas nouvelle et est tout à fait conforme à nos attentes. Nous avons déposé notre plainte parce que les actions d’Apple nuisent à la concurrence et aux consommateurs et constituent une violation manifeste de la loi. C’est évident dans la conviction d’Apple que les utilisateurs de Spotify sur iOS sont des clients Apple et non des clients de Spotify, ce qui est au cœur même du problème avec Apple. Nous respectons le processus que la Commission européenne doit maintenant entreprendre pour mener son examen. »

5 grandes accusations

Pour soutenir son action, Spotify a également lancé un site « Time to Fair Play« . Ce dernier présente différents faits sur le « comportement anticoncurrentiel d’Apple », que l’on retrouve dans la plainte déposée à savoir :

  • « Apple facture une taxe discriminatoire« , 30% la première année aux applications utilisant le système d’achat intégré de la société. Cette taxe passe à 15% dès la seconde année.
  • « Apple ne nous laisse pas partager les offres Spotify que vous adorerez »
  • « Apple ne vous autorise pas à passer à Spotify Premium facilement »
  • « Apple ne valide pas les améliorations de notre application ou corrections de bugs »
  • « Apple ne vous laisse pas accéder à Spotify sur tous vos appareils » : ici la société parle de l’absence de Spotify sur la HomePod, mais également la longue attente avant l’intégration de l’application sur l’Apple Watch.

La Commission Européenne ayant bien reçu la plainte, il ne nous reste plus qu’à attendre la décision de cette dernière dans cette affaire. En attendant, on image que la joute de mots entre les deux sociétés n’en restera pas là.

Send this to a friend