Réseaux Sociaux

Slack prend des mesures contre les groupes haineux

Slack ne veut plus de groupes haineux sur sa plateforme et commence à sanctionner efficacement.

Aujourd’hui, Slack a supprimé 28 comptes appartenant clairement à des « groupes haineux connus ». Cette annonce survient juste après que le collectif de médias Unicorn Riot ait divulgué des messages provenant de l’espace de travail Slack de l’organisation neo-Nazi américaine Indentity Evropa.

Bien que les conditions d’utilisation de Slack ne mentionnent pas explicitement les propos haineux. Le service de messagerie professionnel a déclaré : « L’utilisation de Slack par les groupes haineux va à l’encontre de tout ce en quoi nous croyons chez Slack et n’est pas bienvenue sur notre plateforme. Utiliser Slack pour encourager ou inciter à la haine et à la violence contre des individus ou des peuples en raison de leur identité est contraire à nos valeurs et à l’objectif même de Slack. » Pour le moment Engadget ne précise pas si ces 28 suppressions de compte comprennent des profils personnels ou des espaces de travail.

De nombreuses autres plateformes ont récemment prit des mesures similaires. Discord, le principal concurrent de Slack, mais aussi Facebook, Google, GoDaddy, GoFundMe, Reddit, YouTube, même Uber et bien d’autres encore. La goûte d’eau qui a fait déborder le vase est la manifestation « Unite the Right » de Charlottesville, le 12 août 2017, qui a coûté la vie à une contre-manifestante. Dès lors, les réseaux sociaux et autres plateformes ont adopté des positions plus dures face aux discours de haine.

Suite à ces événements, Slack est resté remarquablement absent de la conversation, peut-être parce que sa plateforme est destinée aux entreprises et n’est pas nécessairement conçue comme Discord, pour permettre des forums de discussion à grande échelle.

En attendant un communiqué plus conséquent, Slack a déclaré ceci : « Aujourd’hui, nous avons supprimé 28 comptes en raison de leur affiliation évidente à des groupes haineux connus. L’utilisation de Slack par des groupes haineux va à l’encontre de tout ce en quoi nous croyons chez Slack et n’est pas la bienvenue sur notre plateforme. Slack est conçu pour aider les entreprises à communiquer plus efficacement et de manière plus collaborative afin que les gens puissent accomplir au mieux leur mission. Utiliser Slack pour encourager ou inciter à la haine et à la violence contre des groupes ou des individus en raison de ce qu’ils représentent est contraire à nos valeurs et à l’objectif même du Slack. Lorsque nous sommes informés qu’une organisation utilise Slack à des fins illégales, préjudiciables ou à d’autres fins interdites, nous enquêterons et prendrons les mesures appropriées puis nous mettrons nos CGU à jour afin qu’elle devienne plus explicite. »

Send this to a friend