Science

Des scientifiques découvrent un méta-matériau qui isole 94% du bruit

Parce que le bruit est la première source de perte de concentration, les chercheurs de l'Université de Boston pourraient bien changer votre vie.

À la vue de cet anneau, votre première impression pourrait être la suivante : c’est juste à un rouleau de scotch en fait ? Pourtant non, les chercheurs de l’Université de Boston viennent de dévoiler un méta-matériau, capable de bloquer la quasi totalité des sons émis. Ce méta-matériau a été imprimé en 3D et conçu mathématiquement. Pour faire simple : il renvoie les sons entrants d’où ils proviennent. Cette découverte va certainement faire rêver les personnes qui n’en peuvent plus du bruit de leurs voisins. Ce méta-matériau pourrait aussi être utilisé pour séparer des bureaux dans une entreprise. Le bruit est la première source de perte de concentration au travail, mais des solutions se développent, l’apparition de cabines connectées pourrait changer la donne.

Le test pour vérifier l’efficacité de la formule mathématique consistait à enfoncer un haut-parleur dans l’extrémité d’un tuyau en PVC et d’écouter le son émis. Les chercheurs ont tenté de mettre le haut-parleur à fond, pourtant, ils n’ont rien entendu. C’est grâce à une petite bague imprimée en 3D que le son a pu être totalement isolé. L’anneau a permis de couper 94% du son provenant du haut-parleur, c’est suffisant pour le rendre inaudible à l’oreille humaine.

L’arrivée de ce méta-matériau pourrait s’apparenter à une petite révolution dans le monde de l’acoustique. On peut imaginer que des blocs soient empilés pour bâtir des murs insonorisés et transparents pour laisser passer la lumière. Les chercheurs pensent pouvoir aller encore plus loin avec cette découverte. Ils imaginent équiper les drones de silencieux grâce à leur méta-matériau, pour éviter de devenir sourd à cause du bruit ahurissant des turbines. Il n’y a pas de limites, les scientifiques peuvent faire à peu près tout ce qu’ils veulent. C’est la magie de l’impression 3D. Xin Zhang, professeur à l’Université de Boston, précise cela : « l’idée est que nous pouvons maintenant concevoir mathématiquement un objet qui peut bloquer les sons de n’importe quoi ».

Send this to a friend