Le MIT crée un bras robotisé capable d'adapter sa force
Technologie

Le MIT crée un bras robotisé capable d’adapter sa force

Il ressemble à une plante carnivore. Ce petit robot est capable d'adapter sa force en fonction du poids de l'objet qu'il attrape.

Après avoir annoncé que son robot Cheetah savait faire des backflips, le MIT dévoile une nouvelle invention. Imaginez une plante carnivore dans la forêt amazonienne. Vous savez celles sur lesquelles les mouches se posent et se font prendre au piège puis dévorer. Le MIT vient de mettre au point une pince articulée intelligente qui ressemble à une plante carnivore. Elle est capable d’appréhender le poids des objets qu’elle s’apprête à attraper pour éviter de les serrer trop fort ou pas assez. C’est très impressionnant. Ce petit robot est capable de saisir des objets très légers sans les casser, comme des objets très lourds sans trop forcer.

La plupart des mains robotisées seraient gênées par ce problème justement. Le MIT vient de sortir une main en forme de piège à mouches, capable de saisir des objets aussi fragiles qu’un raisin, mais aussi d’autres 100 fois plus lourds. Même s’ils ont une forme étranges, la pince robotique peut les saisir. Une astuce qui repose sur la combinaison parfaite entre une intelligence artificielle entraînée et une force robuste. La pince robotisée est habillée avec une couche imprimée en 3D fabriquée avec un plastique capable de se replier sur lui-même à haute température.

Concrètement, il va s’adapter effacement à la forme de ce qu’ils saisit sans l’abîmer. Bien que très intelligente, ce nouveau robot a encore quelques limites. Pour le moment, il parvient plus facilement à attraper des objets ronds, comme des bouteilles.

Il va avoir de sérieux problèmes avec les livres par exemple. Leurs formes ne lui permet pas encore de bien les attraper. Un manque d’entraînement qui devrait être vite corrigé par les chercheurs. En revanche, nous pouvons déjà imaginer de nombreuses applications pour ce petit robot. Notamment dans le milieu médical où il pourrait être très utile aux médecins lors d’opérations périlleuses.

Send this to a friend