Alors qu’il y a quelques semaines, un humain contrôlait un “rat cyborg” grâce à une interface « cerveau-machine », aujourd’hui des chercheurs ont réussi de nouvelles prouesses scientifiques. Une étude publiée cette semaine dans Nature explique que des scientifiques australiens ont réussi à prédire les actions des participants à un test, 11 secondes avant qu’ils ne les réalisent consciemment. C’est absolument incroyable. Demain, alors que vous ne saurez pas encore ce que vous allez faire, quelqu’un sera peut-être capable de le savoir avant vous. 14 participants se sont livrés à cette étude.

Les tests étaient réalisés sur des choix assez simples : les participants devaient choisir entre deux motifs, une bande horizontale rouge ou une bande verticale verte. Ils avaient 20 secondes pour choisir entre les deux et appuyer sur un bouton. Cette réussite scientifique n’est clairement pas une surprise pour les chercheurs. Nous savons depuis longtemps que le cerveau se prépare à agir avant que vous n’en ayez conscience. Il ne s’écoule que quelques millisecondes entre le moment où une pensée est consciente et celui où vous l’appliquez. Les neuro-scientifiques ont réussi à s’immiscer dans ce cours laps de temps.

Des chercheurs capables de prédire ce que votre cerveau va décider.

Le problème, c’est qu’un jour, quelqu’un pourrait totalement contrôler votre cerveau. D’après des chercheurs de l’Université d’Oxford, en 2020, il serait possible d’enregistrer les signaux cérébraux qui constituent les souvenirs dans le cerveau.

En 2040, tout cela irait encore plus loin, des neuro-scientifiques pourraient contrôler totalement notre mémoire via des prothèses cérébrales. Une technologie qui pourrait permettre d’implanter des chapitres entiers d’ouvrages théoriques dans nos méninges, ou encore de partager les souvenirs de nos idoles. Inévitablement, elle pourrait aussi permettre à des personnes malintentionnées d’ajouter des données factices dans nos cerveaux pour mieux nous contrôler.