Tout a commencé hier, lors d’une réunion du Conseil Consultatif Américain sur la politique de la main d’oeuvre, le 45e président des États-Unis n’a pas hésité a appelé très clairement Tim Cook : “Tim Apple”. Pourtant, on ne peut pas dire que Tim Cook l’actuel CEO d’Apple ne soit pas mondialement connu. C’est tout de même le patron de l’une des sociétés les plus importantes au monde. Tim Cook joue le jeu et change son nom dans sa biographie sur Twitter. Il est désormais rebaptisé Tim , et ça a l’air de lui plaire.

Trump nomme Tim Cook, Tim Apple.

Donald Trump est un amoureux des mots, vous le savez aussi bien que nous. Il est d’ailleurs de plus en plus difficile pour les traducteurs du monde d’arriver à traduire la vulgarité de Trump. Cela devient un réel défi médiatique. Les agences de presse ont parfois du mal à traduire son langage très cru. Il a dernièrement utilisé l’expression «shithole countries». En français, ça donne cela : «pays de merde».

Tim Cook a eu une réaction très cool. Il a fait le choix de ne pas rabaisser le Président américain après sa grossière erreur. Face à la bêtise, il choisit la maturité et la rationalité : le CEO d’Apple vient de changer son nom sur Twitter. Belle réaction, c’est fin et plutôt bien pensé. Le pire dans cette histoire, c’est que Trump n’en est pas à son coup d’essai en matière d’erreur grossière sur les noms de famille de personnes mondialement connues. L’année dernière, il avait appelé Marillyn Hewson, CEO de Lockheed Martin : Marillyn Lockheed, très spontanément. Un peu de concentration semble nécessaire, monsieur le Président Trump.