La pédopornographie devient-elle une arme pour faire fermer une chaine YouTube ?
CybersécuritéRéseaux Sociaux

La pédopornographie devient-elle une arme pour faire fermer une chaine YouTube ?

Devant ce phénomène, YouTube et ses créateurs se sentent menacés. La plateforme commence à annoncer certaines mesures.

Pour tenter de faire tomber la chaîne YouTube du rival de PewDiePie, des trolls ont trouvé une nouvelle technique. Ils abusent des nouvelles règles mises en place par la plateforme concernant les commentaires malveillants pédopornographiques. En pleine réflexion concernant le bouton dislike à cause des dislike mobs, YouTube doit faire face à une nouvelle problématique.

The Verge explique que, ces individus commentent, sur du contenu tout à fait normal, un passage de la vidéo en indiquant son time code et surtout en précisant qu’à ce moment précis on y trouve de la pornographie juvénile. Plusieurs annonceurs ont même interrompu leurs dépenses publicitaires en se rendant compte qu’un certain nombre de personnes malveillantes commentaient des vidéos complètement inoffensives mettant en avant des enfants.

La chaîne la plus ciblée par ce type d’attaques est la chaîne indienne T-Series. Cette chaîne populaire de Bollywood est toute proche de devenir la plus grosse communauté de YouTube, et devrait dépasser sans tarder le géant suédois, PewDiePie. Décidément les fans du Youtubers sont vraiment prêt à tout pour que leur idole conserve sa place de leader.

YouTube prend des mesures.

Devant cet état de crise, YouTube s’est lancé le défi de nettoyer son espace commentaire. Pour cela, la plateforme bannit en masse les comptes qui commentent, mais aussi les contenus sur lesquels ces comptes agissent. Pour l’instant, YouTube a supprimé près de 10 millions de commentaires et 400 comptes.

Cet enchaînement d’actualité amène certains utilisateurs à croire que le simple fait de laisser des commentaires de ce type sous une vidéo pourrait entraîner l’interdiction d’une chaîne. YouTube menace de désactiver l’espace commentaires sur certains contenus, susceptible d’attirer des individus malsains. Par exemple une chaîne familiale qui a l’habitude mettre en ligne l’activité de leurs enfants peut voir son espace commentaire suspendu pendant un certain temps. La plateforme prévoit aussi de limiter la monétisation de vidéos pouvant attirer ce genre d’individus. Toutes ces mesures peuvent sembler injustes pour les créateurs, mais YouTube lutte pour stopper la sexualisation de contenus tout à fait banals.

Néanmoins, il y a énormément de malentendus concernant la manière dont YouTube lutte contre ces commentaires. Cette confusion est due à une incompréhension entre la plateforme et ses utilisateurs. Dans le tweet ci-dessous, YouTube suggère que les créateurs de contenus sont responsables de leurs commentaires.

Send this to a friend