objets connectésTechnologie

100 chambres de l’hôpital Cedars-Sinai sont équipées d’Alexa

Alexa fait sa place dans les chambres de l'hôpital pour divertir les patients et libérer du temps aux infirmières.

À Los Angeles, certains patients de l’hôpital Cedars-Sinai peuvent désormais utiliser l’assistant vocal intelligent d’Amazon, Alexa pour contacter les infirmières, écouter de la musique ou connaître les dernières actualités. L’hôpital mène en effet un programme pilote dans une centaine de chambres.

Après avoir vendu plus de 100 millions d’appareils dotés d’Alexa, l’entreprise cherche à diversifier l’utilisation d’Alexa. Amazon a d’ailleurs récemment annoncé travailler sur une nouvelle interface de programmation dédiée aux bébés via Alexa.

À travers l’utilisation d’Alexa, l’hôpital Cedars-Sinai souhaite tester sa plateforme de soins de santé « Aiva ». Cette dernière qui fonctionne également avec Google Assistant est « la première plateforme d’assistance vocale au monde centrée sur le patient pour les hôpitaux. » L’objectif étant de faciliter le quotidien des patients, mais également la communication avec le personnel de l’hôpital.

Permettre aux patients de lutter contre la solitude

Côté utilisation, des enceintes Amazon Echo sont placées dans les chambres. Les patients peuvent ainsi demander à Alexa d’allumer ou éteindre la télé ou encore demander à ce qu’une infirmière vienne dans la chambre. Lorsqu’une telle demande est faite, l’infirmière reçoit un message sur son portable. En fonction de la demande, le message est envoyé à la personne concernée (infirmière, partenaire clinique, médecin, administrateur…)

À terme, cela libèrera du temps aux infirmières qui pourront se concentrer sur des tâches plus importantes, qu’Alexa ne peut pas faire ! De plus, les patients auront eux une nouvelle expérience durant leur séjour. Un moyen de les « distraire de la douleur et de la solitude » comme le rapporte Peachy Hain, directrice exécutive des services médicaux et chirurgicaux de l’hôpital. Pas sûre qu’un assistant vocal remplace la présence et les échanges avec un humain, mais c’est un début pour divertir les patients et rendre le séjour plus agréable.

Send this to a friend