Intelligence ArtificielleTechnologie

En Inde, Verily lance un algorithme pour diagnostiquer les maladies oculaires

L’algorithme de Verily (Google) sera pour la première fois utilisé dans le monde réel afin de dépister des maladies oculaires dans un hôpital indien

Alphabet, maison-mère de Google est à la tête de la société Verily Life Sciences. Le géant a annoncé le lancement d’un algorithme de détection de maladies oculaires en collaboration avec les Aravind Eye Hospitals, dont celui de Madurai en Inde, qui est le plus important. Aujourd’hui, de nombreuses solutions sont mises au profit des personnes malvoyantes, comme dernièrement un concept créé par une société française Panda, qui permet de bénéficier d’un assistant virtuel. Cependant, il est important de résoudre les divers problèmes liés aux maladies oculaires qui peuvent être traitées si elles sont diagnostiquées.

En 2017, Google avait annoncé son partenariat avec les hopitaux Aravind lors de la Wired Business Conference ainsi qu’au TensorFlow Dev Summit. Depuis plusieurs années, Verily Life Sciences, accompagnée par le département de recherche sur l’IA, est capable de diagnostiquer la rétinopathie diabétique (RD), une maladie pouvant causer des lésions oculaires irréversibles si elle n’est pas traitée à temps. Selon le National Eye Institute, cette maladie serait la cause de cécité la plus recensée chez les personnes diabétiques dans le monde, soit plus de 415 millions. À ce jour, Il serait possible grâce à cette IA de détecter bon nombre d’autres maladies oculaires, afin de les traiter avant qu’il ne soit trop tard et que la personne n’en subisse les conséquences.

En Inde, l’hôpital procède au dépistage des patients en effectuant une imagerie de leurs yeux avec un rétinographe qui transmet par la suite les images à l’algorithme, qui permet de détecter s’il y a un problème ou non. Selon Google, la constitution de données de l’IA repose sur 128 000 images d’œil évaluées préalablement par un ophtalmologiste. L’Inde n’a d’ailleurs pas été choisies par hasard. En effet, le pays manque cruellement de médecins ophtalmologistes : environ 100 000. Seulement 6 sur 72 millions de diabétiques ont eu recours à un dépistage, ce qui est dérisoire. C’est pour cela que l’algorithme aidera à réduire la charge de travail des quelques spécialistes présents en Inde tout en aidant bien évidemment à dépister le plus de personnes possible.

Le Dr R. Kim, responsable des services médicaux et des services spécialisés sur la rétine de l’hopital de Marudai, a déclaré que « en intégrant l’algorithme d’apprentissage automatique de Google à notre processus de dépistage, les médecins comme moi ont plus de temps pour travailler étroitement avec les patients sur le traitement et la gestion de leur maladie, tout en augmentant le volume de projections que nous pouvons effectuer ».

Une expansion dans le futur est à prévoir, puisque l’algorithme de Verily vient de recevoir un feu vert pour l’Europe. La société envisage d’ores et déjà d’élargir son IA au niveau mondial, afin de continuer à dépister des patients, et pourquoi pas dans quelques années détecter d’autres maladies encore difficiles à diagnostiquer à ce jour.

Notons que des IA sont désormais capables de détecter des maladies rares à partir de visages, comme celle mise au point par DeepGesalt. Dans de nombreux domaines l’IA permet de faire progresser les choses à une vitesse fulgurante. Cependant, comme toutes choses, cela a du bon et du mauvais, mais dans le domaine de la santé, cela ne peut qu’être bénéfique.

Send this to a friend