Qualcomm : une plateforme 4G et 5G pour le futur de l'automobile
TechnologieTransports

Qualcomm : une plateforme 4G et 5G pour le futur de l’automobile

À Barcelone, pendant le MWC19, Qualcomm a présenté un lot de solutions pour connecter les voitures en 4G et 5G.

L’automobile est un secteur en pleine révolution, surtout lorsqu’on s’attarde sur les technologies embarquées. L’évolution de la connectivité mobile va pousser les voitures à intégrer de la 4G et bientôt de la 5G. Cela servira notamment pour la conduite autonome, mais pas que. C’est pour aller dans ce sens que Qualcomm a présenté au Mobile World Congress (MWC) 2019 les Qualcomm Snapdragon Automotive 4G Platform et Qualcomm Snapdragon Automotive 5G Platform.

Ces « plateformes » intègrent la technologie C-V2X (Cellular Vehicle-to-Everything) qui permet aux véhicules de communiquer entre eux, ou avec des infrastructures routières. Les premiers modèles équipés devraient arriver en production à partir de 2021. Grâce à des solutions de connectivité avancées, ils embarqueront le meilleur du positionnement et ainsi faciliteront la navigation GPS ainsi que la conduite autonome.

De plus, le chipset Snapdragon Automotive 5G est le premier à annoncer un support pour les doubles SIM actives (DSDA). Ainsi il sera possible d’associer la puissance de la 4G et de la 5G en même temps, ou encore d’intégrer plus de fonctionnalités.

« Nous pensons que nos nouvelles Snapdragon Automotive Platforms aideront à lancer le véhicule connecté dans l’ère de la 5G, offrant des vitesses de latence faibles de plusieurs gigabits, une précision de navigation au niveau de la voie, et une solution C-V2X intégrée et complète pour une sécurité routière accrue pour les voitures et les infrastructures de transport, » a précisé Nakul Duggal, senior VP des produits de Qualcomm Technologies. Le constructeur a également précisé que des kits de design seraient fournis à partir de la deuxième partie de l’année, permettant ainsi aux constructeurs d’anticiper l’intégration de sa solution.

C’est à partir de ce type d’innovation que de plus en plus de voitures pourront entrer dans le monde de la conduite autonome. Sans des technologies de pointe, dont une parfaite connectivité, difficile de populariser tout cela. Il ne reste plus qu’à patienter jusqu’à 2021 … ou plus.

Send this to a friend