Présentée au début de l’année 2016, SolidWorks Apps for Kids est une adaptation du célèbre outil de conception assistée par ordinateur (CAO), mais comme son nom l’indique, destinée aux enfants. Après plusieurs mois de développement et de croissance, cette solution évolue avec une interface pensée pour les salles de classes.

Tout est parti d’une simple question pour les employés de Dassault Systèmes travaillant sur SolidWorks : « comment expliquer à mes enfants ce sur quoi je travaille, et [surtout] les intéresser ? ». Rapidement, vient l’idée d’adapter leur outil avec une interface et des fonctions accessibles aux plus jeunes. Réparties entre le mobile et web, les applications permettent aux enfants de 4 à 14 ans (ou plus) de prendre en main la CAO et d’aller jusqu’à des réalisations complexes.

Sur le site dédié aux enfants, on peut retrouver les créations que les utilisateurs ont partagés. Les équipes de Dassault Systèmes m’ont cependant confié que, parfois, certaines réalisations venaient d’adultes, curieux d’utiliser l’application.

Exemple de création que l'on peut retrouver sur le site de SolidWorks Apps for Kids.

Exemple de création que l’on peut retrouver sur le site de SolidWorks Apps for Kids.

Bien que des tutoriels soient intégrés aux différents services, un accompagnement reste presque toujours systématique, peu importe l’âge. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il est question de laisser l’enfant autonome. Cependant, de 4 à 8 ans, on apprend d’une certaine manière, de 9 à 12 d’une autre, etc. Bien que l’application compte déjà plus de 25 000 utilisateurs … Il était nécessaire pour SolidWorks d’aller au-delà d’une utilisation hors cadre. C’est alors qu’est né Apps for Kids Classroom.

Lancé en test aux États-Unis avec 200 écoles, cette nouvelle expérience permet à un éducateur bénévole ou un enseignant dans un établissement de donner des cours aux enfants. L’après-midi dans le pays de l’Oncle Sam étant dédié aux activités extra-scolaires. SolidWorks propose déjà 5 projets éducatifs permettant de transmettre les bases de la conception et de l’ingénierie.

Pas à pas, les jeunes élèves feront évoluer leur modèle en 3D. La forme deviendra de plus en plus complexe. Ils pourront ensuite personnaliser les couleurs, et même créer un fond d’écran pour se débarrasser de l’austérité du gris. À la fin du programme, pour les écoles équipées, chaque réalisation est imprimée en 3D. Une manière ludique d’aller de la conception à la production d’un objet en trois dimensions.

Bien que que SolidWorks Apps for Kids Classroom soit encore en phase de test, et proposé uniquement en anglais, on peut se prêter à rêver de voir un programme similaire lancé en France. Reste encore à libérer du temps les après-midi, et accorder plus de budget à l’éducation. Chiche ?