Technologie

Ces nouveaux panneaux solaires hyper-puissants vendus dès 2022

Une toute dernière génération de panneaux solaires pourrait transformer le marché et lui redonner une nouvelle dimension.

Alors que depuis quelques mois, la Californie impose l’installation de panneaux solaires sur les nouvelles constructions, Insolight pourrait chambouler le marché. Cette toute dernière génération de panneaux solaires, est en réalité un spin-off de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et développée par Mathieu Ackermann, Laurent Coulot, et Florian Gerlich.

Les chercheurs ont imaginé une nouvelle approche qui permettrait aux cellules solaires de capter la lumière du soleil avec un rendement de l’ordre de 37% au lieu de 15% avec des panneaux solaires classiques. Une efficacité qui serait donc plus que doublée avec Insolight, c’est son petit nom.

Schéma de fonctionnement des cellules Insolight. Crédit : EPFL.
Schéma de fonctionnement des cellules Insolight. Crédit : EPFL.

Préparez-vous à voir arriver ces nouveaux solaires sur votre toit. Depuis plusieurs années, des chercheurs suisses travaillent sur ce projet pour améliorer l’efficacité des panneaux solaires en convertissant davantage de lumière captée. Dans le détail : le projet Insolight est en fait un concentré de petite cellules à très haut rendement, disposées sur une grille, au-dessus de laquelle est placé un réseau de lentilles en nid d’abeille qui prend la lumière et la plie en un faisceau étroit concentré uniquement sur les cellules minuscules.

Totalement novateur; au fur et à mesure du déplacement du soleil, tout au long de la journée, la couche de cellules se déplace aussi en suivant les mouvements de l’astre. Les panneaux solaires vendus aujourd’hui sont considérés « assez bons » mais loin d’être à la pointe de la technologie. Un test a récemment été effectué pour vérifier la viabilité de cette nouvelle génération de panneaux solaires. Ce dernier a été une vraie réussite.

Mathieu Ackermann, directeur technique chez Insolight a déclaré cela : « nos panneaux étaient connectés au réseau et surveillés en permanence. Ils ont continué à travailler sans problème pendant les vagues de chaleur, les tempêtes et l’hiver. Cette approche hybride est particulièrement efficace quand il y a des nuages dans le ciel et que la lumière du soleil est moins concentrée, car elle peut continuer à produire de l’énergie même sous des rayons lumineux diffus. »

Attendez-vous à voir arriver les panneaux Insolight sur le marché dès 2022.

Send this to a friend