Une startup de Seattle, Xnor présente un nouveau projet qui risque de faire parler de lui. En effet, celle-ci a travaillé sur une caméra dépendante uniquement du soleil.

Une caméra à la technologie plus qu’innovante

Ce prototype de caméra AI n’a besoin d’aucune batterie externe, un atout majeur pour une caméra. Son processeur reste performant puisqu’il propose une résolution de 320 x 320 mais aussi une puce FGPA avec un algorithme de pointe.

Il faut savoir que cette caméra peut être placée n’importe où en extérieur et envoyer les résultats de son activation. En étant compatible avec des protocoles de communication à faible énergie pour envoyer des informations à des dizaines de kilomètres. De plus, si la batterie est bien rechargée la journée, elle offre la possibilité d’utiliser la caméra dans les heures peu ensoleillées, même la nuit.

Une méthode de conception qui risque d’évoluer

Xnor cherche à adapter sa caméra à un maximum de situation : « Des projets civils à grande échelle, à la surveillance à l’intérieur des cabines de voitures autonomes, à la fixation de caméras aux drones » Des caméras munies d’IA avaient d’ailleurs fonctionné sur des éléphants afin de les protéger du braconnage. Une intelligence artificielle alors mise au service de l’environnement comme dans le cas présent.

La startup travaille sur une miniaturisation maximale de l’intelligence artificielle, en passant par l’élaboration de système d’apprentissage automatique. Aussi, le nom de l’entreprise vient de l’appellation d’un circuit électronique régulièrement utilisé, le XNOR. Cette technologie est issue de l’institut Allen en 2017. Cet institut se développe principalement autour de l’intelligence artificielle.