Technologie Transports

La nouvelle génération de boîtes noires pourra retransmettre en temps réel

Pour éviter un maximum de crashs aériens, deux sociétés travaillent sur une nouvelle génération de boîtes noires capables de transmettre en direct.

Alors que la société EasyJet annonçait récemment qu’elle ferait voler des avions électriques d’ici 2030, les HCR-25 vont faire leur entrée sur le marché très prochainement. Vous n’avez jamais entendu parler de ces nouveaux boîtiers ? Il s’agit d’une nouvelle génération de boîtes noires pour les avions de ligne qui doit arriver dans les prochains mois. C’est une bonne nouvelle pour la sécurité aérienne, car ces boîtes noires sont encore plus pointues technologiquement que les précédentes.

Effectivement cette dernière génération va permettre une transmission de ce qu’il se passe dans l’avion en temps réel. Cela sera clairement plus efficace que les générations de boîtes noires actuelles car les images auront été sauvegardées malgré le crash d’un avion. Elles ne sont clairement plus très jeunes les boîtes noires qui nous accompagnent lors de nos vols aériens. Il était temps de les remplacer par une génération bien performante. L’installation de boites noires dans les avions remonte aux années 1950.

Elles sont au nombre de deux dans chaque avion, l’une se trouve dans le cockpit et se nomme « cockpit voice recorders » et l’autre est baptisée « flight data recorder« . Chacune d’entre elles ont des fonctions bien différentes. Elles fonctionnent bien ces boîtes noires, mais lors d’un crash aérien, il peut arriver que nous n’en retrouvions qu’une voire pas du tout. Il peut aussi arriver qu’elles refassent surface plusieurs années après un crash.

Deux société ont travaillé à la conception de cette nouvelle génération : Honeywell et Curtiss-Wright. Leur objectif principal avec ces nouveaux engins est de leur permettre de diffuser en temps réel. Plusieurs intérêts à développer cette fonctionnalité : la premier est d’éviter de perdre la moindre information lors d’un vol qui tournerait mal. Le second serait de diffuser des informations aux pilotes de l’avion lorsqu’une situation devient dangereuse pour lui permettre de mettre les bonnes actions en œuvre et potentiellement éviter le crash. Ces boîtes noires devraient être imposées dès 2021.

Send this to a friend