Alors que l’IA avait jusque-là battu l’homme sur des domaines complexes comme le jeu d’échecs ou le très technique Dota 2, elle ne semble pas infaillible. Lors de la conférence Think de l’entreprise IBM à San Francisco lundi dernier, un homme a triomphé d’une IA de la multinationale américaine. Miss Debater (c’est son nom), a perdu contre Harish Natarajan, un expert en débat, après 25 minutes d’échanges. Ils se sont affrontés sous les yeux de plus de 700 personnes, relate Engadget.

Déroulement du débat

Les deux « individus” avaient chacun 15 minutes pour se préparer à l’affrontement. S’ensuivait une déclaration de quatre minutes et un droit à revenir sur les propos de son adversaire de même durée. L’échange se concluait par deux minutes pour synthétiser son point de vue. L’auditoire était composé d’experts, comme d’éminents journalistes et de très bons étudiants en expression orale. Il n’y avait donc aucun doute à avoir sur l’élection du vainqueur.

Un manque de sentiments, raison de la défaite ?

C’est très poétique, mais cela semble vrai . Miss Debater avait accès à plus de 10 milliards de phrases de journaux et de revues universitaires pour construire ses arguments, mais n’a pas su pour autant les faire accepter par le public. Pour Harish Natarajan, cela s’explique par les fondements mêmes du débat. Pour convaincre un auditoire, il faut savoir construire des arguments complexes puis les simplifier et les faire accepter par la foule. Pour les deux derniers points, une intelligence artificielle a beaucoup de difficultés à se montrer efficace. Notamment car pour toucher son auditoire, il faut savoir jauger avec précision les mots employés et les émotions dégagés. Des capacités que l’IA a du mal à apprendre selon lui.
Quoi qu’il en soit, il reste persuadé que l’IA sera un moment capable de pleinement maitriser l’art du débat. Une époque qui coïncidera avec la naissance d’une vraie conscience chez cette dernière ?