Il y a un peu plus d’un an, certains experts prédisaient le rachat de Netflix par Apple. Il y avait à l’époque, 40% de probabilité que cela se produise. C’était sans compter pour le développement fulgurant de Netflix. Depuis, l’appétit d’Apple pour le streaming vidéo n’a pas fléchi. Le géant américain continue régulièrement de laisser entendre qu’elle va se lancer sur ce marché. Il semblerait que cette fois-ci, nous y sommes pour de bon. Apple organise un évènement le 25 mars prochain pour lancer son nouveau service d’abonnement payant : Apple News. Les rumeurs laissent penser que l’annonce d’une plateforme de streaming vidéo pourrait avoir lieu.

A priori, il ne faut pas s’attendre à des annonces de produits, Apple devrait se concentrer sur les nouveaux services qu’elle proposera. Pas d’annonce du nouvel iPad mini à l’horizon, ni celui des derniers AirPods (malgré une rumeur sur les AirPods 2) ou encore du tant attendu chargeur AirPower. Non, un évènement dédié à sa proposition de valeur en terme de services. C’est une info qui nous vient tout droit du journaliste John Paczkowski du média BuzzFeed. Il a l’habitude d’obtenir ce genre de date avant tout le monde. Les ventes d’iPhones diminuent, le lancement de cet abonnement payant semblerait donc logique pour qu’Apple trouve une nouvelle source de revenus.

D’après les différents bruits qui courent, le géant américain pourrait lancer un abonnement premium, similaire à celui proposé par Netflix finalement. Pourtant, il y a un an, deux analystes prédisaient que Netflix se ferait engloutir par Apple. Pour eux, début 2018, il y avait 40% de chance que Netflix soit racheté par le groupe à la pomme. Ils expliquaient cela : « historiquement, Apple a évité de rapatrier du cash aux Etats-Unis pour éviter les taxations élevées. En tant que tel, la réforme fiscale peut permettre à Apple d’utiliser cet argent ». Apple aurait donc pu rapatrier ses 252 milliards stockés à l’étranger pour faire de nouvelles acquisitions, comme Netflix. Il va donc falloir patienter jusqu’au 25 mars 2019.