Technologie

Alphabet a dépensé 1,3 milliards de dollars en un seul trimestre dans ses différentes sociétés

Alphabet n'hésite pas à dépenser beaucoup d'argent dans le développement de Waymo, Loon, DeepMind et ses autres sociétés. La maison mère de Google continue d'explorer différentes pistes de notre futur.

Alphabet n’a pas peur de dépenser des sommes colossales pour mieux appréhender l’avenir de l’humanité. La maison mère de Google continue par exemple d’investir massivement dans sa quête de l’immortalité. La société a dépensé plus d’1,3 milliards de dollars dans ses différentes filiales : Waymo, Loon, DeepMind, Wing, etc. Des investissements destinés à rendre viables chacune des sociétés, qui coûtent toujours beaucoup d’argent à Alphabet. Néanmoins, tout va bien pour la société qui continue de générer énormément de revenus, grâce en grande partie à la publicité.

Ruth Porat, Chief Financial Officer (CFO) de Google, pourrait décider de serrer la vis en matière d’investissements. Il soulignait récemment les hausses importantes de la rémunération des employés et des dirigeants d’Other Bets, l’une des filiales d’Alphabet. Il faut désormais que ces différentes branches du groupe rapportent de l’argent. Au premier trimestre de l’année 2018, les investissements d’Alphabet dans ses différentes sociétés étaient de 571 millions de dollars. Ils ont donc plus que doublé en l’espace de quelques mois. Cela ne fait aucun doute, la société Alphabet n’a pas peur de dépenser comme elle l’entend pour continuer à nourrir ses visions futuristes.

Quoi qu’il en soit, Alphabet ne met pas en péril sa trésorerie. Et c’est en grande partie grâce à Google, qui continue de générer beaucoup d’argent avec son activité publicitaire en ligne, que tout va bien chez le géant américain. Avec 88% de ses revenus liés à la publicité venant de AdWords et YouTube, on peut aisément qualifier Alphabet de plus grande régie publicitaire du monde. Et entre quelques millions de référencement Alphabet fait un peu d’argent en fabriquant des smartphones (Pixel) et en profitant pour vendre Android et Google Play par la même occasion. Le contraste entre le caractère innovant de l’entreprise et sa source de revenu vieille comme l’information à savoir la publicité est saisissant.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un chiffre d’affaires à plus de 39 milliards de dollars au dernier trimestre et un bénéfice de 8,2 milliards de dollars durant cette même période. Concrètement, c’est comme ça que la maison mère fonctionne : tant que Google reste un acteur dominant dans l’industrie de la publicité en ligne, Alphabet peut continuer à financer ses projets d’avenir.

Send this to a friend