Transports

Volkswagen pourrait partager sa plateforme électrique avec ses concurrents

Le constructeur allemand veut clairement changer de paradigme en ouvrant à la concurrent sa plateforme électrique.

Après la récente alliance annoncée entre Volkswagen et Ford pour trouver une complémentarité parfaite entre les deux marques, le constructeur allemand fait savoir qu’il veut rendre publiques certaines technologiques liées à l’électrique. Volkswagen serait déjà en discussion avancée avec certains de ses concurrents.

Michael Jost, responsable de la stratégie de l’entreprise chez Volkswagen a notamment déclaré cela : « la société veut faire de sa plateforme MEB un standard qui pourrait aussi servir à des voitures qui ne font pas partie du groupe Volkswagen« . Un avis clairement partagé par Jim Hackett, le PDG de Ford, qui déclarait récemment cela pour présenter l’alliance entre Ford et Volkswagen : « je suis d’avis que c’est trop difficile d’y arriver seul. Nous croyons que ce changement fondamental est sain, car il permet aux constructeurs automobiles de se concentrer sur leurs forces respectives et de participer au développement de ces nouvelles solutions de mobilité, tout en offrant à nos clients de nombreuses options concurrentielles qu’ils ne pensaient pas pouvoir obtenir de notre part ».

Pour le directeur de la stratégie de Volkswagen, il s’agit clairement d’un « changement de paradigme » pour le constructeur allemand. Il faut repenser les modèles et tenir compte des éléments extérieurs qui gravitent autour de la marque. Une décision plutôt logique compte tenu de l’orientation générale de l’entreprise. Le constat est le suivant : le nombre de propriétaires d’automobiles devrait diminuer à cause notamment du co-voiturage et de l’essor des véhicules autonomes partagés. Les nouveaux services de mobilité bientôt à disposition des usagers pourraient venir grignoter les parts de marché des ventes de voitures neuves.

La direction du groupe Volkswagen a précisé qu’un nouveau modèle électrique sortira en 2023 ou en 2024 et qu’il coûtera moins cher que les premiers véhicules électriques de série. Son prix pourrait être en dessous des 20 000 euros et correspondrait à peu près à la taille d’un compact T-Roc de chez Volkswagen. L’objectif principal de la marque est de rendre accessibles ses véhicules électriques.

Send this to a friend