Depuis quelques temps, Microsoft veut mettre en place une stratégie pour toucher encore plus de joueurs. La communauté Xbox Live est l’une des plus importantes dans le monde du jeu vidéo. L’entreprise de Satya Nadella veut élargir cette communauté en y intégrant les joueurs iOS, Android ou Switch. Lors de la prochaine Game Developers Conference de San Francisco, Microsoft devrait présenter sa nouvelle cross-platform appelée XDK. Avec ce nouveau dispositif, Microsoft espère passer de 400 millions de supports de jeux à plus de 2 milliards.

Compte tenu de la rivalité historique entre les deux firmes, la console de Sony n’est évidemment pas cité parmi les dispositifs. PlayStation étant assez réticente devant les services « cross-platform » elle a peut être même refusée l’offre.

Pourquoi un tel service cross-platform ?

Selon l’article dans le programme de la GDC, ce processus possède d’abord un intérêt communautaire. Les développeurs qui vont accepter ce service permettront à leurs joueurs de se rassembler en une seule plateforme. Les joueurs pourront donc garder leurs succès, leur liste d’amis, leurs clubs et plus encore sur n’importe quel écran. Ce nouveau service Microsoft devrait avant tout apporter de l’aide aux développeurs. XDK servirait d’abord de modérateur en s’occupant des interactions entre les joueurs sur des millions d’écrans. Microsoft via ce système espère réussir à créer le Netflix du jeu vidéo.

Devant la qualité des jeux mobiles actuels, Microsoft se voit obligé d’étendre son service à iOS et Android. Les smartphones deviennent des plates-formes essentielles. Comme le montre par exemple le succès de PUBG ou Fortnite sur mobile.

En combinant, XDK à des services comme le Project xCloud, Microsoft part à la conquête d’un nouveau marché énorme. Jouer à n’importe quel jeu sur la plateforme que l’on veut, évidemment ça fait rêver. Le cloud gaming est probablement une solution d’avenir pour de nombreux joueurs. Néanmoins, Microsoft n’a pas encore communiqué sur les moyens utilisés. La firme de Redmond va aussi surement rencontrer quelques soucis techniques. Nous en saurons plus en mars prochain pour la GDC de San Francisco.