ApplicationTechnologie

Google collectait aussi des données via une application iOS

Comme Facebook, le champion des moteurs de recherche a collecté des informations via une application qui violait son accord avec Apple : Screenwise Meter.

Hier, Facebook a perdu l’accès aux applications qu’il use en interne suite à une sanction d’Apple. La faute au développement d’une application iOS qui collectait des données sur les 13-35 ans. Aujourd’hui, nous apprenons que Google s’est révélé fautif des mêmes actions via un article de TechCrunch. Tout comme Facebook, la firme de Mountain Wiew a utilisé un certificat d’entreprise pour distribuer une application de collecte des données. Les certificats d’entreprise permettent de développer des applications offrant un fort suivi de leur utilisateur, mais comme leur nom l’indique, les applications distribuées ainsi ne peuvent être utilisées ailleurs qu’au sein de l’entreprise qui les développe. L’usage des certificats d’entreprise pour distribuer une application inédite à des clients n’est pas toléré. C’est pourquoi Facebook a été sanctionné, et c’est également pourquoi Google risque gros. Le gigantesque moteur de recherche a reconnu ses fautes et s’est excusé dans une déclaration à TechCrunch le 30/01. Il n’est pas dit que cela suffira à lui éviter le courroux d’Apple.

Après la sanction d’Apple sur Facebook, Google a dû vite déchanter. L’entreprise a déclaré à TechCrunch que le développement de son application Screenwise Meter était une erreur, et qu’il s’en excusait. Il a par ailleurs annoncé qu’il l’avait désactivé sur les appareils iOS. Le géant américain a aussi rajouté que ses utilisateurs étaient tout à fait au courant des données récoltées, et pouvaient désinstaller l’application sans préavis.

Depuis 2012, Google proposait au public de l’installer en échange de cartes cadeaux. Screenwise Meter est une application proposant un VPN dont le traffic et les données installés par son biais sont surveillés. Cette application était proposée à toutes les personnes de 13 ans ou plus, mais Google a changé cette politique il y a peu pour la rendre accessible uniquement aux 18 ans et plus. Les jeunes de 13-17 ans doivent désormais avoir un membre de leur famille la possédant déjà pour l’obtenir.

À la différence de Facebook, il est notable que Google ait offert la possibilité de mettre la surveillance en off via « un mode invité ». Par ailleurs, le géant américain a déclaré qu’il n’avait pas accès aux données cryptées des applications et de l’appareil des utilisateurs via son App.

Reste à voir si cela sera suffisant pour rendre Apple clément suite à son utilisation abusive des certificats d’entreprise. Si Google avait voulu agir dans la légalité, il aurait dû passer par le système TestFlight, qui permet à la firme de Cupertino d’avoir un regard sur les applications qui quittent l’espace de travail d’une entreprise pour toucher le public.

Send this to a friend