Application

Apple empêche Facebook d’accéder à ses applications internes

Après son utilisation abusive des certificats d’entreprise dans le cadre d’une récolte de données, Apple a bloqué l’accès de Facebook à l’ensemble des applications qu’il utilise en interne.

Suite à ce qu’on peut désormais appeler l’affaire Facebook Research, Apple a déclaré qu’elle révoquait l’ensemble des certificats d’entreprise attribués au réseau social pour le développement de son application de collecte de données. Ces certificats sont normalement destinés à développer des applications particulières, qui peuvent être utilisées uniquement dans le cadre du fonctionnement de l’entreprise qui les développe. Cependant, Facebook a utilisé les certificats afin de distribuer son application Facebook Research, qui collectait un niveau de données interdit (par Apple) sur des clients. Parmi eux se trouvaient par ailleurs des mineurs, raison de plus pour provoquer le courroux de la firme de Cupertino.

Bien que Facebook a déclaré qu’il renonçait à la version iOS de son application Facebook Research, Apple ne prend pas de risques. La révocation de l’ensemble des certificats d’entreprise a cependant eu une conséquence fâcheuse. Toutes les applications que Facebook utilise pour son fonctionnement interne ne sont plus accessibles. C’est par le média Engadget que nous parvient cette information.

Les versions alpha de Facebook, Instagram, et Messenger ont cessé de fonctionner. Tout comme les applications qu’utilisent les employés au quotidien, comme celles permettant d’accéder au menu de la cantine ou encore à des transports. Les applications d’une entreprise peuvent être reliées par un seul certificat. C’est ce qui peut expliquer ce problème. Sinon, il est également envisageable qu’Apple ait révoqué les certificats d’entreprise de l’ensemble des applications développées par Facebook pour son fonctionnement interne suite à l’affaire.

La réaction d’Apple était plus que prévisible. Tim Cook avait déjà fortement critiqué Facebook lorsque le réseau social s’était livré à une collecte de données via Cambridge Analytica. L’utilisation de l’App Store pour continuer à récolter des données de façon douteuse devait forcément enclencher ce type de réaction.

Reste à savoir si Apple va donner les moyens à Facebook de récupérer le contrôle de ses apps. Dans le cas contraire, une escalade de représailles pourrait entraîner des conséquences fâcheuses pour les deux GAFAs.

Send this to a friend