Hier nous apprenions qu’un bug FaceTime permettait d’écouter un contact à son insu et même d’accéder à sa caméra. Une annonce surprenante, qui a causé bien du tort à Apple, se ventant très souvent (même trop souvent) de protéger la vie privée de ses utilisateurs.
Alors que l’entreprise a desactivé les conversations de groupe FaceTime et prévenue « qu’un correctif sera publié dans une mise jour à logicielle plus tard cette semaine », la société a été informée il y a plusieurs jours de ce problème, comme le rapporte le Wall Street Journal.

Comme on peut le voir ci-dessous, sur Twitter une utilisatrice a publié un tweet le 21 janvier dernier (heure française). Elle y explique que son fils, Grant Thompson a trouvé une faille de sécurité et que le support d’Apple a été contacté à ce sujet.

Le jeune homme a découvert la faille le 19 janvier dernier, lors d’un appel avec ses amis alors qu’ils jouaient à Fortnite. Il a ajouté un de ses amis dans la conversation et alors que ce dernier n’avait pas décroché, Grant pouvait entendre tout ce qu’il disait.

Une prévention qui n’a pas été prise au sérieux

Michele Thompson, la maman de Grant a tenté de joindre Apple toute la semaine à travers divers moyens : mails, fax, appels à la ligne d’assistance de la société. La société a mis un certain temps avant de lui répondre, pour au final lui demander de remplir un rapport de bogue. Elle a de son côté expliqué trouver le processus de rapport de bogue de la société « épuisant et exaspérant. »

Ces informations soulignent le fait qu’Apple était au courant du problème avant la médiatisation de ce dernier et qu’aucune mesure n’a été mise en place dans l’immédiat. On ne sait pas si la famille Thompson sera récompensée pour la détection du bogue, mais le jeune homme et sa mère ont le mérite d’avoir voulu en informer le plus grand nombre. De son côté le jeune homme espère obtenir un des produits Apple en guise de récompense et au moins un merci.