Insights Intelligence Artificielle

En Chine Alibaba Tencent et Baidu monopolisent l’intelligence artificielle

En Chine, les trois plus grosses entreprises de technologie financent la majeure partie des projets ou des sociétés d’intelligence artificielle.

D’ordinaire, on oppose souvent les GAFA aux BATX. D’un côté, Google Amazon, Facebook, Apple. De l’autre Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi. S’il peut s’agir souvent de leur valeur financière, il ne faut pas oublier leur lien profond avec les technologies, et surtout l’intelligence artificielle. Afin de dresser un état des lieux des financements dans ce secteur, le site huxiu a regroupé l’ensemble des dernières opérations.

L’article étant écrit en chinois, Karson Elmgren a réuni le tout dans un tableau. On remarque très rapidement l’omniprésence de Baidu, Alibaba, et Tencent (BAT). Xiaomi est aux abonnés absents, à l’instar d’Apple lorsqu’il s’agit d’IA. Pour résumer ce qui va suivre, les BAT investissent dans 53% des entreprises chinoises qui font de l’IA.

Le nombre de sociétés dans lesquelles les grandes entreprises chinoises ont investi

Baidu arrive bien en tête dans le nombre de sociétés financées, avec un total de 48. Il est suivi de Tencent (37) et logiquement Alibaba (31). Loin derrière, à la 4ème place on retrouve Huawei qui totalise seulement 7 participations.

Le nombre de sociétés dans lesquelles les grandes entreprises chinoises ont investi
Le nombre de sociétés dans lesquelles les grandes entreprises chinoises ont investi

Dans quels secteurs investissent les BAT ?

Le transport est l’industrie qui suscite le plus d’intérêt de la part des géants chinois. On retrouve ensuite l’électroménager et l’éducation. Ces secteurs sont à la fois porteurs pour le développement du pays, mais également pour son rayonnement à l’international.

Dans quels secteurs investissent les BAT ?
Dans quels secteurs investissent les BAT ?

Néanmoins, la Chine s’étant fixé de devenir leader de l’intelligence artificielle en 2030, on remarque que certaines lacunes pourraient se manifester. En effet, si on regarde le graphique par le bas, on constate que les aspects plutôt structurants de l’informatique sont négligés. Peut-être qu’il s’agit d’une véritable stratégie. Seules les années nous le diront.

Trop d’applications, pas assez de structures ?

Suivant le même raisonnement qui clôture la précédente sous-partie, on remarque que les BAT se concentrent sur des sociétés d’applications. Ainsi, les géants délaissent celles qui s’attellent à la tâche de créer des technologies destinées à améliorer l’utilisation de l’intelligence artificielle. On peut y intégrer les algorithmes, les puces ou encore le traitement du langage (TALN).

Nature des travaux des sociétés financées par les BAT
Nature des travaux des sociétés financées par les BAT

Le contexte presque oligopolistique de l’intelligence artificielle en Chine pourrait la pénaliser plutôt que lui rendre service. Néanmoins, si les investissements peinent à soutenir des secteurs structurants de cette industrie, il est possible que la cause soit qu’ils sont déjà développés en interne chez les BAT. Si la Chine et les États-Unis sont difficilement comparables, il serait intéressant de mettre côte à côte l’état des investissements effectués par Google, Amazon, et Facebook dans l’IA.

Send this to a friend