La chose avait été étudiée par Spotify en 2017, mais abandonnée “après longue réflexion“, note Thurrott. On apprend aujourd’hui de The Verge, que le géant suédois de la musique en streaming a changé d’avis. Sous peu, Spotify proposera en effet une nouvelle fonctionnalité permettant de bloquer intégralement un artiste. La quasi totalité des titres de ce dernier sera alors bloquée et disparaîtra de vos playlists, suggestions et même des” chart lists” et autres stations de radio disponibles sur la plateforme. Une seule exception à cette règle : les chansons réalisées en collaboration avec d’autres artistes resteront accessibles.

Sobrement baptisée “Ne pas jouer cet artiste“, cette nouveauté est actuellement en cours de test sur la version iOS de l’application Spotify, mais sera – selon toute vraisemblance – déployée de manière définitive tant sur l’OS mobile d’Apple que sous Android. The Verge, qui a pu tester cette nouvelle fonctionnalité, précise que son arrivée sur nos mobiles est prévue prochainement… sans donner plus de détails.

Le chanteur R. Kelly à l’origine de la volte-face de Spotify

Le sursaut de Spotify, qui a longtemps refusé le blacklistage d’un artiste sur son service, intervient suite aux pressions extérieures subies par la plateforme après la diffusion d’un documentaire dévoilant la longue liste d’accusations pour violences sexuelles dont le chanteur R Kelly a été la cible au cours des 25 dernières années.

Réunis autour du hashtag #MuteRKelly, de nombreux internautes et militants ont contribué à pousser le label RCA Records à annuler son contrat avec le chanteur. En mai dernier, face à ce dossier brûlant, Spotify prenait pour sa part la décision de retirer les morceaux de R. Kelly de ses différentes playlists, sans en faire beaucoup plus. Une mesure jugée insuffisante par certains utilisateurs. Individuellement, ils seront bientôt libre de bloquer le chanteur.

Une solution toute trouvée pour Spotify, qui fait d’une pierre deux coups en donnant plus de liberté à ses utilisateurs… tout en évitant de se retrouver de nouveau au centre des critiques, si une affaire similaire devait à nouveau faire surface.