objets connectésTribunes

IoT : après l’adoption, la monétisation

Par Mohit Kalra, Consultant IoT chez Wipro Limited

Depuis sa création en 1999, l’IoT (Internet of Things) a considérablement évolué. Il est aujourd’hui appliqué dans divers secteurs pour des usages tout aussi varié. Il est utilisé pour le tracking et le suivi en temps réel d’articles dans le secteur de la logistique, pour l’assistance quotidienne du grand public, notamment dans les domaines de l’électroménager et de la santé, etc. De même, la maintenance prédictive et les indicateurs de performance sont des cas d’usage de l’IoT appliqué cette fois à l’industrie. L’IoT, technologie en pleine essor, permet de connecter à Internet un volume important d’objets qui génèrent chacun des milliards de données. Aujourd’hui, le nombre d’objets connectés dépasse déjà le nombre d’êtres humains dans le monde. Les analystes prévoient d’ailleurs que dès l’année prochaine, chaque individu possèdera en moyenne quatre objets connectés.

Quel potentiel représente réellement l’Internet des Objets ? Comment tirer pleinement profit de l’IoT ?

Prenons l’exemple de l’iPhone. Il y a dix ans, c’était encore un simple téléphone tactile avec un écran de 3,5 pouces… Force est d’admettre qu’il a bien changé depuis ! C’est une évolution similaire que les consommateurs s’attendent ainsi à retrouver avec l’IoT aujourd’hui.
Dans un avenir proche, le terme IoT deviendra superflu à mesure que de plus en plus d’objets seront nativement connectés. Qui plus est, le fait de tout connecter changera radicalement la fonctionnalité des objets qui nous entourent et la façon dont nous interagissons avec eux. Créé il y a tout juste une décennie, l’IoT est associé aujourd’hui à d’autres technologies telles que l’intelligence artificielle, le big data ou encore la réalité virtuelle pour pousser plus loin les avantages du tout numérique.

Et les industries ne n’y trompent pas. L’Internet des Objets est considérablement utilisé dans les services publics, les domaines de l’énergie ou encore de la logistique. D’autres secteurs, comme l’électroménager, le génie civil et la santé, accélèrent leurs investissements IoT. Il convient cependant de contrôler et de catégoriser toutes les données créées et engendrées par ces ‘appareils’ connectés. En 2025, plus de 60 % des données générées dans le monde proviendront d’équipements IoT d’entreprises.

Une forte croissance attendue sur le marché de la monétisation de l’IoT

En raison de la prédominance des appareils IoT sur le marché, une quantité importante de données est de fait générée, se pose alors la question de leur valorisation. En assurer la monétisation s’inscrit dans cette démarche, elle permet aux organisations de revendre à un tiers des données propriétaires qu’elle a pu produire et collecter. En agissant ainsi, elles s’assurent l’obtention de certains avantages commerciaux, la réduction de certains coûts, l’amélioration de leur efficacité, etc. L’IoT générerait un potentiel en valeur de 19 000 milliards de dollars dans les années à venir, toutefois près de 70 % des entreprises ne monétisent pas encore les données produites par leurs solutions IoT.

L’évolution est au cœur du cycle de vie de l’IoT

Les solutions IoT ont connu une énorme progression dans leur attribution, de la détection primaire au contrôle, et bien plus encore. Aujourd’hui, elles sont créées pour résoudre des problèmes dans des secteurs spécifiques. Prenons un exemple d’IoT dédié à la gestion de flotte. Avant que des GPS ne soient utilisés seuls pour assurer le suivi de véhicules, les gestionnaires ne pouvaient connaître leur emplacement en temps réel. Or, aujourd’hui grâce à l’intégration de capteurs au sein des véhicules, ils sont désormais en mesure de surveiller leur bon fonctionnement, l’état de la motorisation, leur performance, etc. et de gérer de manière prédictive la maintenance de chacun des véhicules de leur flotte. Ces solutions de capteurs intelligents GPS ont révolutionné les systèmes précédents, mais combien de temps vont-elles durer ?

Dans un monde non connecté, il serait difficile de comprendre les capacités et les avantages de l’IoT. Au fur et à mesure que l’interconnexion d’appareils s’opérera de plus en plus d’opportunités se présenteront, liées à une collecte toujours plus massive de données. Toutefois, il faudra faire progresser les technologies d’infrastructure et de capteurs. Car bien que les capteurs soient de moins en moins coûteux, la quantité et la diversité des données qu’ils collectent reflètent de leur puissance. Pour analyser ces données à grande vitesse, des outils informatiques plus avancés seront nécessaires à l’avenir pour en tirer des informations toujours plus utiles.

L’IoT a encore un long chemin à parcourir

Le traitement de l’IoT paraît de plus en plus accessible car les prix des capteurs ont baissé et le bluetooth et le Wifi sont disponibles partout. Il est désormais facile, pour une organisation, d’installer un capteur et de commencer à collecter des données pour l’analyse, mais le défi consiste à savoir si ce dernier pourra être surveillé et mis à jour à distance. La maintenance distante doit permettre d’évaluer si un capteur est sûr, jetable ou réparable, tout comme son système de traitement.

Nous n’en sommes qu’aux premières étapes de la connexion de notre monde. Il est difficile de prédire ce que sera l’avenir de l’IoT car notre visibilité est toutefois limitée dans l’environnement actuel. Mais il est certain que le monde connecté aura des avantages indéniables et deviendra l’épine dorsale de la valeur client future.

Send this to a friend