Technologie

Wiliot : une puce bluetooth sans recharge et surtout sans batterie

Les objets connectés s’insèrent de plus en plus dans notre quotidien, cependant leurs batteries augmentent directement les coûts de fabrication. Wiliot invente une puce bluetooth qui se recharge toute seule pour résoudre ce problème.

Aujourd’hui plus que jamais, les objets connectés, et donc l’IoT, font partie de notre entourage,qu’il s’agisse d’enceintes, de portables, de plus en plus d’objets utilisent le bluetooth. L’entreprise Wiliot a néanmoins décidé d’élaborer une puce qui n’aurait pas besoin de se recharger afin de réduire la taille de ses produits, mais aussi les coûts de création.

Une taille et des prix réduits grâce à cette puce

La société Wiliot explique qu’avec la disparition de la batterie les objets en question pourront gagner énormément de place dans leurs formats. De plus, l’abolition de la batterie et le gain de place réduiront significativement les coûts d’élaboration des produits.

Finalement, la puce bluetooth qui vient remplacer la batterie n’est pas plus grande qu’un timbre et capte de nombreuses énergies autour d’elle comme la WiFi, les signaux cellulaires ou encore le bluetooth. Son capteur ARM reçoit donc ces différentes énergies via plusieurs types de capteurs ainsi, son autonomie est totale.

Un développement qui promet de nombreuses innovations

L’entreprise explique que cette puce pourrait s’adapter à différents supports, par exemple, elle pourrait s’appliquer sur une machine à laver et transmettre la version numérique de la notice d’utilisation. La puce aurait donc sa place dans le marché et les produits grands publics.

De plus, la puce est compatible avec les capteurs de chaleurs, elle est capable de détecter lorsque quelque chose est trop chaud ou trop froid. Enfin, certains capteurs peuvent repérer quand un objet est vide, comme notre frigo, les possibilités de cette puce sont donc multiples et risquent de progresser.

Enfin Wiliot a été en mesure de mener à bien son innovation grâce à de gros soutiens tels que Amazon et Samsung, pour un total de 30 millions de dollars. Les deux géants espèrent, de même Wiliot espère un lancement commercial pour 2020.

Send this to a friend