L'Allemagne estime que l'Amazon Dash Button viole les droits des consommateurs
Technologie

L’Allemagne estime que l’Amazon Dash Button viole les droits des consommateurs

La société de Jeff Bezos ne compte pas se laisser faire et prévoit de lutter par des voies légales pour que l'Amazon Dash Button puisse continuer de se développer en Allemagne.

Un tribunal allemand condamne Amazon, estimant que la fonctionnalité Amazon Dash Button ne respecte pas les lois en vigueur à propos de la protection des consommateurs.  Pourtant, il y a un an, la société américaine annonçait avoir ouvert l’accès à la technologie derrière ses boutons Dash à toutes les entreprises souhaitant l’utiliser pour leurs clients, pour s’immiscer un peu plus dans notre quotidien. Les faits relatés par Reuters résonnent comme un coup de tonnerre pour Amazon.

Vous souvenez-vous de cette fonctionnalité ? Amazon Dash Button est un bouton connecté élaboré par le géant de la distribution en partenariat avec des marques de produits de grande consommation. Réservé aux clients bénéficiant de l’offre Premium d’Amazon, une fois le bouton connecté ils n’ont qu’à appuyer dessus pour qu’une commande du produit lié se fasse. Vous pouvez commander de la lessive, des couches, des préservatifs, des rasoirs, bref, tout ce qui peut créer une certaine frustration en cas d’absence dans votre quotidien.

D’après le tribunal régional de Munich, Amazon a enfreint les lois de protection des consommateurs à cause de cette fonctionnalité. L’entreprise se voit dans l’obligation de cesser de prendre les commandes des appareils, parce qu’ils ne fournissent pas aux clients des informations tarifaires à jour. Cette décision intervient à la suite d’une action intentée contre Amazon par l’organisme allemand de surveillance de la protection des consommateurs, qui prétendait agir après avoir reçu des plaintes de clients d’Amazon. D’après une déclaration sur les réseaux sociaux, la société prévoit de faire appel de la décision.

Wolfgang Schuldzinski, responsable d’une association de consommateurs en Allemagne a déclaré « nous sommes toujours ouverts à l’innovation. Mais si celle-ci signifie que le consommateur est désavantagé et que les comparaisons de prix sont rendues difficiles, nous lutterons contre cela. » Et c’est ce qu’il fait. De son côté, la société de Jeff Bezos, reste sur ses positions en affirmant que les boutons Dash ne vont pas en contradiction de la loi allemande. Amazon a l’intention de lutter contre cette décision par des voies légales.

Send this to a friend