Divertissement

France Télévisions : un accord anti-netflix en vue de la sortie de la plateforme salto

France Télévision vient d’obtenir un accord lui permettant de ne pas voir les séries qu’elle produit majoritairement finir sur des plateformes SVOD comme Netflix.

France Télévisions a signé un accord le vendredi 11 janvier avec l’ensemble des producteurs français afin de ne pas diffuser les productions qui lui appartiennent majoritairement ailleurs que sur sa plateforme.

L’intention de France Télévisions de rester maître de ses productions

À travers cet accord, c’est l’émergence d’une volonté profonde de garder la main sur le contenu que transmet France Télévisions. Pour la présidente Delphine Ernotte il s’agit d’un engagement important pour que les créations françaises ne terminent plus chez la concurrence étrangère (Netflix par exemple).

De cette façon, c’est quasiment l’ensemble des syndicats qui ont signé en faveur de cet accord. Dès lors, toutes les productions financées à plus de 65% par le groupe France Télévisions ne pourront être diffusées ailleurs pendant une période de 2 ans minimum.

Le goût amer lié au lancement de la saison 3 de la série « Dix Pour Cents »

Cet accord découle aussi du traumatisme vécu par France Télévisions lors du lancement de la saison 3 de la série à succès « Dix Pour Cents ». En effet, la série s’est retrouvée sur Netflix seulement quelques semaines après la sortie de la saison.

Cet accord va permettre au groupe de s’adapter au nouveau visionnage des fictions. De plus, France Télévisions prévoit de lancer rapidement une plateforme de vidéo à la demande : salto.fr. Ce dernier est très attendu et permettrait à l’entreprise de diffuser son contenu et de conserver l’exclusivité de ses productions. Cette nouvelle plateforme transmettrait ainsi les contenus respectifs de TF1, M6 et France Télévisions.

Send this to a friend