Technologie

IBM dévoile son premier ordinateur quantique

Lors du CES 2019, IBM a dévoilé son premier ordinateur quantique qui sera destiné à un usage commercial

Au CES 2019, IBM a annoncé le lancement de son premier ordinateur quantique qui sera destiné à un usage commercial. Nommé le « IBQ System One », ce dernier sera, selon les dires, le premier système quantique intégré au monde. En plus d’être doté d’un système à 20 qubits, qui est l’unité de formation quantique, cet ordinateur a été testé en laboratoire préalablement par les équipes de la firme, et sera à l’avenir l’un des plus viables jamais créé.

Toutefois, il convient de souligner que ce premier ordinateur n’est qu’une première tentative. En effet, 20 qubits sont loin d’être suffisant pour toutes les utilisations que l’on envisage de faire de cet ordinateur. La firme en a bien conscience et déclare que « les systèmes sont conçus pour traiter des problèmes qui sont actuellement considérés comme trop complexes et trop exponentiels que les autres systèmes classiques ne peuvent traiter ». Preuve que ces systèmes sont évolutifs.

Arvind Krishna, le PDG d’IBM a annoncé que « IBM Q System One représente une avancée majeure dans la commercialisation de l’informatique quantique ». Il ajoute également que « ce nouveau système est essentiel à l’expansion de l’informatique quantique au-delà des murs des laboratoires de recherche, nous veillons à développer des applications quantiques pratiques pour les entreprises et la science ». D’ailleurs, l’entreprise a créé IBQ en collaboration avec les studios de conception Map Project Office et Universal Design Studio ainsi qu’avec Goppion. Pour eux, cet ordinateur est semblable à une œuvre d’art , il est décrit comme une boîte hermétique possédant un lustre quantique suspendu en plein milieu et où les autres pièces sont soigneusement dissimulées.

Néanmoins, l’IBQ ne sera pas disponible de sitôt. De plus, ce sont les entreprises qui sont visées. Le but d’IBM dans cette démarche serait de mettre à disposition un package complet qui permettrait de ne pas perdre de temps, mais aussi tous les équipements nécessaires au refroidissement. Pour rappel, en 2018 IBM avait présenté le plus petit ordinateur au monde, soit 1×1 millimètre taillé pour la blockchain.

Send this to a friend